Accueil Les News 24 H DU REGGAE D’ABIDJAN Grand show…petit public

24 H DU REGGAE D’ABIDJAN Grand show…petit public

43
0

La station balnéaire de Jacqueville a connu une grosse ambiance les 24 et 25 décembre. C’était à l’occasion de la 4ème édition du festival dénommé Les 24Heures du Reggae d’Abidjan. C’est une première pour l’ONG N’klobakan de Géneviève Dagri de délocaliser le jamboree du reggae dans cette cité lacustre.

Un challenge que l’initiatrice voulait grand pendant cette période des fêtes de fin d’année. Parce que la ville chère à feu Philippe Yacé n’a pas encore connu un tel événement depuis la construction du nouveau pont le 21 mars 2015. Les organisateurs voulaient voir réussir la 4ème édition des 24 Heures du Reggae d’Abidjan. Parce qu’il y a à l’affiche des grands noms du reggae ivoirien comme Ismaël Isaac et Kajeem.

Mais la population de Jacqueville en a décidé autrement. Elle a simplement boudé le show. Elle n’est pas sortie nombreuse pour prendre part à cette 4ème édition des 24 Heures du Reggae d’Abidjan. Sans doute que le lieu choisi loin du centre ville, le ticket d’entrée fixé à 2000 Francs CFA est trop cher pour elle ou trop préoccupée par la Noël.

Mais les artistes reggae venus du Ghana, de la Guinée, du Burkina-Faso, de la France, de la Jamaïque et de la Côte d’Ivoire n’ont pas été découragés par l’absence de la population jacquevilloise. Ils ont plutôt fait le show jusqu’à 10 Heures avec le petit public qui a effectué le déplacement. Prévu pour commencer à 18h, c’est à 20h 30 mn que les premières parties montent sur le podium avec les artistes Black Prophète, Mister Wanted, Karamel, Good Vibzz et bien d’autres. Puis la communauté du village rasta donne le ton avec le Naya bingui à partir de 22h 30 mn. Ensuite les live s’enchaînent à 1h 40 mn du matin avec les artistes comme Abraham Musa, Queen Adjoba, Teenamy (Côte d’Ivoire), Jah Verity (Burkina-Faso), Malayky, Mirak, Spyrow (Côte d’Ivoire), Freeman Tapily (Burkina-Faso). Et viennent à 6h du matin les prestations toujours en live de Kajeem (Côte d’Ivoire), Shasha Marley (Ghana), du groupe Royal Sanké (Guinée-Conakry), Difanga (France), Caly P. (Jamaïque) et Tiwony (France). Les différents passages des artistes sont appréciés par le maigre public. Quand arrive le tour de Ismaël Isaac à 9h55 mn pour clore show live, c’est l’hystérie. Tous ceux qui avaient sommeil, les vendeuses du village du festival, les forces de l’ordre, etc. se rassemblent pour assister au live du Gangaba de Treich. Et Ismo de dire : ‘’C’est la première fois que je chante tôt le matin à un spectacle. C’est la volonté de Dieu, on n’y peut rien’’, dit-il.  Il enchaîne quatre titres dont ‘’Kôrôdjo’’ et ‘’Mangnimanko’’ qui font danser le petit public jusqu’à 10h 30 mn. Suivi quelques heures plus tard de remise de cadeaux à 1300 enfants venus des différents villages de Jacqueville. Un cadeau de Noël offert par l’ONG N’Klobakan avec le soutien du Lion’s Club.

Bien avant cela, aux alentours de midi du samedi 24 décembre, il y a eu la cérémonie d’ouverture avec la présence du Maire de Jacqueville Joachim Beugré, de la Sous-préfet et des chefs traditionnels de Jacqueville. Toutes ces personnalités ont pris part à la remise des clés des toilettes de l’EPP Jacqueville-Yacé réhabilitées par l’ONG N’Klobakan.    

Patrick Bouyé 

bouyepat@yahoo.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici