Accueil Les News 3 jours avec Les Patrons, Obam’s, Lino Versace, Molière, Suspect 95 à...

3 jours avec Les Patrons, Obam’s, Lino Versace, Molière, Suspect 95 à Bouaké Ouflê 3  

1729
0

Malgré les caprices de la météo qui ont fortement perturbé la ville, la 3e édition du Festival Bouaké Ouflê a tenu toutes ses promesses dans la capitale de la région du Gbêkê les 8, 9 et 10 juillet dernier sur le célèbre Boulevard du Carnaval.

L’honneur est revenu à Suspect 95 de clore le festival le dimanche dernier et il l’a fait de fort belle manière. Devant un public constitué majoritairement d’ados ce jour-là, le rappeur a trouvé du pain béni pour passer son message qui opposait les festivaliers. D’un côté, il y a les garçons, partisans indéfectibles du chanteur. Et de l’autre côté, les filles qui rejettent tout ce que l’artiste leur reproche.

Entre les deux positions, l’ambiance était à son paroxysme et Suspect 95 a tenu la foule en haleine pendant 1h30. Son flow et le verbe qui va avec ont littéralement mis le public à ses pieds de telle sorte qu’il a donné du fil à retordre aux forces de sécurité sur le site. ‘‘J’ai envie’’, ‘‘Enfants des gens’’, ‘‘Enfant de boss’’, ‘‘Ma seule petite’’ et ‘‘Hosanna’’ ont été des moments de pur bonheur pour le public.

Avant le passage du leader du ‘‘Syndicat’’ (des hommes qui refusent de dépenser sur les femmes), Molière et Lino Versace avaient fait vibrer les spectateurs avec leurs différents tubes repris en chœur. Après une première partie assurée par des artistes locaux, Lino Versace s’est emparé de la scène. L’un des créateurs du couper-décaler a vite fait de prendre la température du public en démarrant avec ses titres qui plaisent.

La communion était parfaite entre le compagnon de route de Douk’Saga et la foule. Le thermomètre a chauffé lorsqu’il a décidé de rendre hommage au Sommet de l’Himalaya et à Yôrôbô en reprenant des titres des deux têtes d’affiche du mouvement, deux phénomènes qui ont malheureusement quitté précocement la scène musicale ivoirienne.

Dans son zouglou de conscientisation, comme il sait bien le faire, Molière a encore frappé un grand coup au Festival Bouaké Ouflê. Le ‘‘prophète du zouglou’’ a proposé un judicieux conducteur avec ses tubes ‘‘Petit Koffi’’, ‘‘Manou’’, ‘‘Maltraitance’’, ‘‘Sory Kanté’’, ‘‘Le bon choix’’… qui ont obligé le public à rester debout pendant toute sa prestation.

Comme au dernier jour de Bouaké Ouflê 3, les deux premières nuits du festival ont procuré à chaque spectateur sa dose de joie.
Tout a commencé le vendredi 8 juillet avec Les Patrons, Petit Papou, Oviékan et Francky Dicaprio. La 2e soirée a été entretenue par les prestations bien enlevées des Leaders, Mamie N’djoulé, Bi Pomi Junior et surtout Obam’s. Dévêtu malgré le grand froid qui donnait des frissons, l’artiste a réveillé la foule avec ses titres et surtout ses pas de danse inimitables.

Avant de finir en fanfare Bouaké Ouflê 3, l’organisation a rempli l’un des chapitres importants de ce rendez-vous de retrouvailles et rassemblement dans la 2e grande ville de Côte d’Ivoire. En présence de Lino Versace, les partenaires du festival et l’ensemble des journalistes, les organisateurs ont fait don de vivres et non-vivres au foyer de la ‘‘Communauté Arche de Bouaké’’ qui existe depuis 1974.

Au Boulevard du Carnaval, qui a abrité le festival, il y avait un grand podium et des écrans-relais géants de part et d’autre. Le site bien aménagé accueillait aussi un espace maquis qui a permis aux festivaliers de se désaltérer ou de casser la croûte. De là, les spectateurs suivaient le show offert par l’affiche principale. Durant trois jours, les jeunes s’occupaient également aux jeux offerts par un mini parc d’attractions et une salle de gaming climatisée pour leur bonheur.

O. A. Kader

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici