Accueil Les News 6 ans après, A’salfo sur la tombe de Papa Wemba  

6 ans après, A’salfo sur la tombe de Papa Wemba  

2864
0

Les fans de Jules Shungu Wembadio Pene Kikumba, plus connu sous le nom de Papa Wemba, se souviennent. Le 24 avril 2016, en pleine prestation sur scène du FEMUA 8, à Anoumabo, le roi est tombé. Le Chef du village Molokaï, le roi de la Sape, l’icône de la rumba congolaise s’est couché pour toujours. 6 ans après, A’Salfo lui rend hommage.

Cette année, le pays invité d’honneur au FEMUA 14 est la RDC. Ainsi en a décidé le commissaire Général du Festival des musiques urbaines d’Anoumabo. Et à moins d’un mois de l’édition 2022, une équipe de Gaou Production, conduite par Traoré Salif, dit A’salfo, s’est rendue sur la terre des ancêtres de Wemba, à Kinshasa, pour lui rendre un hommage mérité.

A’Salfo et sa délégation se sont rendus au cimetière Nécropole entre Ciel et Terre où repose le roi de la rumba congolaise depuis le 4 mai 2016. En présence de la ministre de la culture de la RDC, Catherine Kathungu Furaha, A’Salfo a déposé une gerbe de fleurs sur la tombe de Wemba. «C’était quelqu’un de qui j’étais très proche, quelqu’un avec qui je parlais beaucoup. Aujourd’hui qu’il n’est plus là, chaque fois que le temps nous permet, c’est vraiment avec honneur que nous venons nous recueillir sur sa tombe. Et puis, Papa Wemba est tombé à Abidjan et il fallait que, pour cette commémoration, je puisse venir représenter toute la Côte d’Ivoire avec le commissariat général du Femua», a dit A’Salfo qui a promis perpétuer cette commémoration du 24 Avril marquant la disparition du M’Zée.

Après le cimetière, Le Commissaire général du Femua a pris part à la cérémonie de la remise officielle des clés de la résidence de Papa Wemba à l’Etat Congolais qui l’a rachetée pour en faire un musée où seront exposés les souvenirs de l’artiste. L’ancienne résidence de Papa abritera également le plus grand studio d’enregistrement de musique de RDC. Elle sera surtout une maison de la culture congolaise.

« C’est ici que désormais va se raconter la Rumba Congolaise par la parole, par la photo, par les vidéos, par la musique, par la sculpture, par la danse, par des textes poétiques, par des recherches des archives. Dans cette maison d’un certain luxe, au goût du roi de la Rumba, nous ferons aussi des expositions, des conférences, des ventes aux enchères, des répétitions et autres », a précisé la ministre Catherine Kathungu.

L’une des dernières photos de Wemba devant sa maison.

C. Simba. et Inzah. D.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici