Samedi 8 février 2020, la salle du centre de la culture Jean-Baptiste Mockey de Grand-Bassam, était dans un décor de fête pour accueillir la présélection du concours Dame Francophonie. Loin d’être un ordinaire concours de beauté, c’est avant tout une compétition de culture générale, de connaissance de l’histoire. Un jeu qui exige également de savoir vanter la physionomie sociale, culturelle, touristique et historique de la première capitale de Cote d’Ivoire (de 1893 à 1900). C’est derrière ces critères que se trouvait la clé pour être Dame Francophone de Bassam. Un exercice auquel ont été soumises les onze candidates en compétition. Et, en plus de présenter les vertus de la belle cité de Grand-Bassam, les candidates devaient aussi sensibiliser à travers des thèmes proposés par le comité d’organisation locale présidé par Mme Séry Elisabeth.

La première sortie des candidates, en tenue de soirée, a permis aux spectateurs d’avoir une idée des formes des filles : Awoulaba, taille moyenne et fine avec des poitrines « sincères » et des rondeurs qui caractérisent la femme africaine. Les concurrentes étaient toutes déterminées à arracher une place honorable. A l’arrivée, le jury (en phase avec l’assistance) a rendu le verdict : Et c’est Mlle Amuah Doriane, 24 ans (BTS gestion commerciale), qui a été élue Dame Francophone de Bassam. Elle a convaincu les cinq membres du jury (présidé par Alassane Ouattara, un opérateur économique à Bassam), par son aisance et la qualité de son discours, d’abord sur le thème : ‘’la dépigmentation’’ et la présentation de sa tenue traditionnelle pour la sortie des femmes Nzema après l’accouchement. Le public réagissait chaleureusement à chacun de ses passages. Mlles Amangoua Bérénice (21 ans, BTS finance comptable) et Bagou Paule (23 ans, licence en marketing) ont été classées 1ère et 2ème dauphines. Les choix du jury étaient acclamés à l’unanimité par les nombreux spectateurs.

Le concours Dame Francophone est placé sous la tutelle du Ministère de la Culture et de la Francophonie et du District Autonome d’Abidjan. La soirée de Bassam a été parrainée par Me Linda Diplo, Membre du Bureau politique et présidente de L’union des femmes Pdci-Rda Urbaine de Bassam 1.

Saint Simon

Laissez un commentaire