L’Abissa 2019 est terminé ce dimanche, avec l’entrée triomphale du Roi Nzema Kotoko sur la place publique où l’attendait son peuple. Après un tour d’honneur au son de la fanfare, Awoulaye Désiré Amon Tanoé est descendu de son hamac royal pour prendre place sur son siège royal. Il était naturellement accompagné par la reine mère. Tous les deux étaient vêtus de blanc, signe de pureté.
Le président de l’Association Abissa, Jean-Baptiste Amichia a, au nom de ses collaborateurs en charge de l’organisation de la fête annuelle des Nzema, souhaité les vœux du nouvel an au roi et à tous les partenaires de l’Association. Le porte-parole des chefs coutumiers, Edoukou Miezan et le président des jeunes chefs des Nzema Kotoko, Adjéi Kotoko ainsi que la présidente des femmes de Miyèbié ont présenté des excuses au Roi, au nom de toute la jeunesse et des femmes qui ont posé des actes peu honorables à l’endroit du roi des Nzema Kotoko pendant les conflits survenus lors des élections municipales de 2018 à Grand-Bassam. Tous les intervenants ont prêché la paix et cohésion sociale.

Le roi a fait pareil en demandant pardon aux habitants du quartier France dont les suffrages n’avaient pas été pris en compte au second tour. Cela avait tant divisé les Nzema Kotoko. « Je vous demande pardon, oublions le passé et mettons-nous ensemble pour célébrer notre Abissa l’année prochaine dans l’union retrouvée entre le peuple Nzema », dira sa majesté Amon Tanoé. Il a souhaité ses vœux du nouvel an à son peuple. Ensuite, les Nzema se sont donnés des accolades et des « atouh » en se souhaitant des vœux, avant de se quitter en fanfare.
Vive Abissa 2020 !

Saint-Simon

Laissez un commentaire