La première édition du festival communautaire d’Abobo dénommé ‘’Abobolais Festival’’ se tiendra les 14 et 15 septembre 2019, sur le stade de la SOGEFIHA d’Abobo. En prélude à l’évènement qui s’annonce grandiose, Prince Amon, commissaire général et ses amis sensibilisent les populations sur le vivre-ensemble et les invitent à prendre part aux festivités. La tournée de sensibilisation s’est déroulée le samedi 24 août dans une belle ambiance. Pour avoir l’adhésion des populations au festival, les organisateurs ont affrété un camion-podium qui a sillonné toutes les grandes artères de la commune. A son bord, de superbes jeunes filles qui s’exhibaient aux rythmes des chansons en vogue dans le pays.

Partie de la gendarmerie d’Abobo, la caravane a pris la direction d’Abobo Derrière-Rail où les jeunes poursuivaient le cortège conduit par Prince Amon. A chaque escale, c’est dans une liesse populaire que l’animateur donne des informations relatives à la tenue du festival. Au rond-point de N’dotré, les jeunes ont été invités à parler dans leurs langues maternelles. Ceux qui ont réussi sont repartis avec des tee-shirts à l’effigie du festival. Avant N’dotré, le cortège s’est ébranlé vers le village akyé situé dans l’extrême nord d’Abobo, Dokui, Anonkoua-Kouté, Sagbé, Abobo-Té, Belleville… « Nous avons démarré la caravane le samedi 24 août 2019, par la sélection des candidates aux concours culinaire et de la beauté. Des chefs de communautés ont fait des propositions de candidatures. On a sillonné 103 villages et quartiers. L’engouement est favorable, et l’activité est très attendue. Nous pensons que c’est un évènement qui va beaucoup porter. Nous avons rencontré à plusieurs reprises le 2ème adjoint au maire, Drissa Kennedy, pour lui faire le point. Nous avions déjà eu une séance de travail avec Ouattara Brahima, 4ème adjoint au maire. Tous sont favorables pour la tenue du festival. Le maire Hamed Bakayoko sera là pour la cérémonie d’ouverture », a dit Prince Amon, commissaire général du festival. La cuisine, le sport, la beauté, la musique et des panels sont au menu d’Abobolais Festival 2019.

O. A. Kader,  Photos : Sécrédou

Laissez un commentaire