Accueil Causerie Abou Nidal : ’’Il y a urgence à construire des écoles’’

Abou Nidal : ’’Il y a urgence à construire des écoles’’

807
0

On arrive à l’apothéose de la 5ème édition de la tournée nationale de l’excellence en milieu scolaire, le Wara Tour, initiée par l’artiste Abou Nidal. Les festivités de clôture vont se dérouler les 16 et 17 juillet à la place Carrefour jeunesse de Bassam. Ce jour-là, plus de 40 élèves vont recevoir chacun un ordinateur portable. Et, la cérémonie s’achèvera par un concert géant avec la participation de plusieurs artistes.

A quelques jours de l’évènement, le commissaire général du Wara Tour, Abou Nidal s’ouvre à Top Visages Live.

. Quel est ton état d’esprit à quelques jours de la cérémonie de clôture du Wara Tour ?

– C’est avec enthousiasme que, mon équipe et moi, nous préparons activement la cérémonie de clôture du Wara Tour, que j’appelle la finale (Rire) du Wara Tour. Parce qu’après avoir parcouru plusieurs villes de la Côte d’Ivoire pour récompenser les meilleurs élèves, c’est enfin l’apothéose de ce périple. Nous sommes satisfaits de ce que nous avons pu accomplir au cours de cette 5ème édition. Le thème : Non au travail des enfants de la cacacoculture, nous a permis de sillonner également plusieurs villages. Afin de sensibiliser la population sur ce fléau du travail des enfants.

. As-tu le sentiment d’avoir gagné le pari ?

– Bien évidement. A la cérémonie de lancement, la Première Dame Madame Dominique Ouattara nous avait envoyé en mission. Et je pense avoir réussi cette mission avec l’ensemble des artistes qui m’ont accompagné pendant la caravane. Nous avons été accueillis en liesse populaire partout où nous sommes passés. C’est la preuve que la Première Dame Madame Dominique Ouattara, Présidente du CNS ne s’est pas trompée en nous confiant cette mission de sensibilisation. Je remercie tous les artistes qui ont bravé toutes les difficultés pour la réussite de cette 5ème édition du Wara Tour.

Les planteurs ont compris le but de la sensibilisation. Dans certains villages, nous avons eu des partenariats avec des coopératives qui seront des relais de sensibilisation auprès de la population. Certes le Comité National de Surveillance des Actions de Lutte contre la Traite, l’Exploitation et le travail des Enfants (CNS) est outillé à faire de la répression, mais nous ont commis de faire de la sensibilisation.

. Les populations des villages ont-elles soumis des doléances ?

– Nous avons pris en compte la préoccupation de certains parents d’élèves dont les enfants marchent sur des kilomètres pour rejoindre leurs écoles. Et, dans ces établissements, il n’y a pas de cantine. Souvent, l’élève passe une journée sans manger. Face à une telle situation, il retire son enfant de l’école pour le faire travailler avec lui dans sa plantation. Donc, nous avons compris, qu’il y a une urgence à construire des écoles, des cantines dans plusieurs localités. Après la cérémonie de clôture, nous allons soumettre notre rapport détaillé avec des chiffres à la marraine du Wara Tour, Madame la Première Dame Dominique Ouattara.

. Est-ce la fin de ta mission de sensibilisation sur ce fléau avec cette édition du Wara Tour ?

– Non pas du tout. C’est une mission que nous allons mener encore l’année prochaine. Avec le soutien de certaines entreprises, des fondations qui sont devenus les partenaires du Wara Tour et de Nidal Groupe.

. A quoi doit-on s’attendre concrètement les 16 et 17 juillet à Bassam ?

– Nous accueillons et logeons tous les meilleurs élèves du secondaire de toutes les villes où nous sommes passés. Ils sont aux nombres de 40 élèves. Mais à la demande expresse du parrain de la cérémonie, Ibrahim Magassa, il y aura la présence des élèves de Bassam et d’Aboisso. Tous ces élèves, comme dans une colonie de vacances, vont visiter des sites touristiques, sans oublier le lycée d’Excellence Alassane Ouattara. Et le samedi 17 juillet, ils vont recevoir leur ordinateur et des plusieurs gadgets de nos partenaires. Ensuite, il y aura un concert géant avec plusieurs artistes de renoms tels que Toumani Diabaté, le parrain du Wara Tour, Sidiki Diabaté, Serges Beynaud, Dj Léo, Les Garagistes, Obams, Gbi de Fer… Je profite des colonnes de Top Visages Live pour inviter tous les artistes de Côte d’Ivoire à la cérémonie de clôture à la place Carrefour jeunesse de Bassam. Je remercie le ministre-gouverneur du district autonome du Sud Comoé, Pascal Abinan Kouakou et le parrain Ibrahim Magassa, qui ont accepté de nous accompagner pour l’apothéose du Wara Tour 5.

Charly Légende

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici