Cris, pleurs, larmes, transes… L’atmosphère était insoutenable ce jeudi 18 juillet 2019 à 15 heures au cimetière d’Abobo-Baoulé, dans la commune d’Abobo. C’était le moment fatidique de la séparation entre le reggaeman Larry Cheick, décédé le vendredi 5 juillet au Chu de Coccody des suites d’une crise de diabète et les artistes, ses parents, amis, connaissances, fans, venus l’accompagner à sa dernière demeure.

Bien avant cet adieu plein de tristesse et d’émotions, il y a eu la levée de corps dans la matinée, autour de 10 heures, à Ivosep à Treichville. Puis, le cortège funèbre a fait escale l’église Ste-Anne d’Abobo-Baoulé, dont l’artiste était un fidèle, pour une messe de requiem.

Larry Cheick Paul-Marie (son prénom chrétien) était âgé de 62 ans. Il laisse derrière lui 5 enfants inconsolables dont l’un, Cherif Quenum, joue à Valenciennes en ligue 2 française de football.

 Eric Cossa

Laissez un commentaire