Présence des personnalités de haut rang, hymne national, cercueil recouvert du drapeau national, décoration à titre posthume au grade de Commandeur dans l’ordre du mérite culturel… Allah Thérèse a eu droit à des hommages solennels et mérités ce vendredi 28 août, à la salle Félix Houphouët-Boigny d’Ivoire sépulture (IVOSEP) à Treichville.

Avant son départ définitif, la grande cantatrice baoulé décédée le 19 janvier 2020 à Djékanou a ainsi été honorée par la nation ivoirienne.

Ministres, gouverneur, épouses de personnalités, cadres de la région du Bélier, artistes, amis, connaissances et fans sont venus apporter du réconfort à la famille de la défunte.

C’est l’artiste musicien Diabo Steck, porte-parole de ses collègues, qui a su rappeler le vœu exprimé par la diva dans une chanson de son album testament ‘’Bégnansou’’. « J’ai demandé à Dieu de m’aider à réussir dans la chanson afin que, n’ayant pas fait d’enfant, ce soit tous les enfants de Côte d‘Ivoire qui me portent en terre le jour de ma mort », chantait celle que tous les Ivoiriens regrettent depuis janvier dernier.

Avant le représentant des artistes, Yves Konan, le directeur de cabinet du ministère de la culture et de la francophonie, a apporté le mot de son département à l’endroit de l’illustre disparue. « Allah Thérèse a un répertoire riche et varié qui comprenait des messages de paix, d’entente et de cohésion. Elle était tout un symbole, vitrine de la coiffure et du pagne traditionnel », a-t-il dit.

Il a également levé un coin de voile sur le soutien de la nation pour les obsèques de la grande chanteuse. « Le gouvernement a pris une part active dans toutes les étapes des obsèques avec l’implication personnelle de Mme la ministre Raymonde Goudou Coffie », a-t-il souligné.

Après la cérémonie officielle de la levée du corps, la dépouille de Kouadio Amenan Thérèse dite Allah Thérèse a pris la route de Toumodi où elle reposera pour toujours dans son village natal de Gbofia.

La cantatrice baoulé y sera conduite à sa dernière demeure ce samedi 29 août à 11h. Avant l’ultime séparation, il est prévu une veillée artistique ce vendredi 28 août à Gbofla.

O. A. Kader

(Photos : Sécrédou)

Laissez un commentaire