Accueil L'info en direct Amobé Mévégué : de quoi est-il réellement mort ?

Amobé Mévégué : de quoi est-il réellement mort ?

20815
0

Son décès a provoqué une véritable onde de choc mercredi 8 septembre 2021. Amobé Mévégué, célèbre journaliste-producteur âgé de 52 ans, fondateur de la chaîne Ubiznews, a disparu brutalement alors qu’il travaillait sur plusieurs projets. Mais de quoi est mort ce grand homme de médias, monument de la culture africaine ?

La question circule sur toutes les lèvres et sur la toile depuis quelques jours. Top Visages Live a tenté de comprendre. Au départ, certains de ses amis nous avaient dit qu’il était malade depuis quelque temps, qu’il souffrirait de l’hypertension. Et que ses médecins lui auraient conseillé de ralentir son rythme de travail. Mais les collaborateurs de Mévégué nous ont interpelés pour rétablir la vérité : « Amobé n’a jamais eu de conseils de son médecin pour ralentir ses plateaux et n’avait aucun souci de santé », ont-ils rectifié.

Alors, comment cet homme pourtant plein de vie quelques jours plus tôt, est-il mort si soudainement ? Quel mal a-t-il pu lui arracher la vie en si peu de temps après son retour du Cameroun ? Ses proches ont annoncé qu’il a été victime d’un palu fulgurant. Mais depuis quelques jours, sur les médias, on évoque la sorcellerie.

Des médias camerounais, notamment, Camer.be, Camerounweb, pointent du doigt les rituels auxquels le journaliste a pris part lors des obsèques de sa belle-mère, dans son village. « Il a été piégé par les mangeurs d’âmes », peut-on lire dans des médias camerounais. Ou encore « Amobé Mevégué s’est rendu aux obsèques de sa belle-mère pour honorer la mémoire d’une femme active… Il a été contraint de faire ce rite qui était en réalité sa livraison aux esprits du mal. Le grand paradoxe de cette histoire, c’est qu’il n’avait pas à être purifié lors des obsèques. Pire, on ne peut faire asseoir un homme de cette manière en public, tout en le touchant et en lui imposant maladroitement les mains ».

Vrai ou faux ? Dans tous les cas, aucune explication ne fera revenir ce monument des médias, ce ‘‘citoyen voyageur des deux continents’’, qui avait dédié sa carrière à la culture africaine et qui s’est toujours battu pour l’émergence des valeurs du continent. C’est pourquoi la jeunesse de Nkolbogo, son village, est inconsolable en ce moment. Pour ces jeunes, Mévégué avait beaucoup de projets. Il s’était engagé dans la lutte contre le chômage et la pauvreté, à travers des projets d’intérêt général.

Comme pour cette jeunesse, Amobé a toujours voulu servir de piston pour les talents africains. Ce pionnier des médias de la diaspora en France, l’a fait pendant de nombreuses années, notamment à travers Tabala FM, Tropic FM, RFI, TV5, France 24… Une volonté sublimée à travers une émission comme ‘‘Plein Sud’’ (sur Rfi) dédiée à des millions de jeunes africains. Il a ouvert ses émissions aux artistes et personnalités africaines et porté au pinacle la plupart d’entre eux.

Entrepreneur dans l’âme, il n’a pas voulu se contenter de ses émissions pour donner la parole à l’Afrique. Il a créé entre temps le magazine Afrobiz. Et, plus récemment, la chaîne Ubiznews TV, visible dans 40 pays sur continent. Ce passionné de l’Afrique, qui voulait créer une banque d’archives visuelles du continent, préparait un film ainsi qu’une série avec Netflix. Malheureusement, la mort a arraché à l’Afrique cet homme plein d’idées.

R. Jordan

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici