Accueil Les News Amy Bamba : De la scène au champ

Amy Bamba : De la scène au champ

479
0

Après de nombreuses années à Paris où elle enchaînait les tournées internationales avec le groupe Solar System d’Alpha Blondy, la chanteuse Amy Bamba est rentrée définitivement à Abidjan depuis 2013. Elle mène désormais une carrière solo. Parallèlement, elle s’investit beaucoup dans l’agriculture, l’hôtellerie, la restauration et  autres commerces. Pour, dit-elle, s’accomplir, assurer ses arrières et ne pas vivre uniquement de la musique qui n’offre pas de garantie sous nos cieux.

La chanteuse Amy Bamba est rentrée définitivement au bercail depuis 2013.

Elle a mis fin à son long séjour parisien qui lui facilitait ses activités artistiques au niveau européen.

Notamment, ses inombrables tournées internationales avec le groupe Solar System d’Alpha Blondy. «Depuis 2006-2007, je préparais petit à petit mon retour en Côte d’Ivoire. Je formais déjà une jeune chanteuse blanche pour me remplacer au sein du Solar System, avec lequel je tourne  depuis 1999. Là, je faisais mes bagages et je suis revenue  au pays en 2013», explique-t-elle.

Ce come-back  marque l’entame de la carrière solo de l’artiste. Et la sortie de son premier album de variétés de 16 titres baptisé «Ma bonne».

Mais Amy Bamba ne s’adonne plus qu’à la musique uniquement. Elle a désormais d’autres cordes à son arc. Elle s’investit depuis 2013 dans l’agriculture, l’hôtellerie, la restauration et les établissements de loisirs. 

«J’ai pris conscience rapidement que les choses n’ont pas véritablement évolué ici au niveau de l’environnement du métier d’artiste.

La précarité demeure et les artistes souffrent. Je me suis donc engagée à assurer mes arrières en investissant dans la terre qui ne trahit pas.

Depuis 2013, j’ai trois hectares et demi de champs de manioc, aubergine, tomate  et banane à kakoukro dans la région d’Adiaké. Il y a une douzaine d’hommes et de femmes qui travaillent dans mes champs. Chaque deux semaines, je suis au champ avec eux et je suis vraiment satisfaite», affirme-t-elle.

En dehors du vivrier, l’ex pensionnaire du Solar System possède un complexe hôtel bar maquis plage, dénommé «star beach accademy», à Yopougon-Niangon-Académie, carrefour Diop.

L’établissement est situé en face de l’île Boulay.

Et selon Amy Bamba , ce sont ses droits d’auteur, d’interprète et d’image versés uniquement par la Société des Auteurs Compositeurs et Editeurs de Musiques(SACEM) en France qui lui permettent de faire ses réalisations.

Elle a construit aussi sa propre maison. Ce  qui lui épargne de payer chaque fin de mois un loyer à un propriétaire.

L’artiste qui a aujourd’hui la quarantaine est venue à la musique à 14 ans.

Elle ne regrette pas d’avoir choisi ce métier qui est véritablement sa passion.

Même s’il est difficile d’en vivre en Côte d’ivoire, voire en Afrique.

C’est pour cela qu’elle investit tous azimuts. Pour s’occuper de Chloe Akila sa  fille chérie de 6 ans et ses parents.

Et vivre des vieux jours heureux aux côtés de l’homme que le seigneur lui aura donné.

 

Par Eric Cossa     

ecossa@yahoo.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici