Elle a parcouru les scènes les plus prestigieuses du monde. De sa voix puissante, la chanteuse béninoise Angélique Kidjo a ému des millions de cœurs. Devenue une figure incontournable de la scène musicale internationale, et avec son engagement civique et politique, elle a suivi les traces de Myriam Makéba en luttant pour l’émancipation de la jeunesse africaine. Et même plus. Elle est désignée aujourd’hui par le magazine Time comme la «première diva africaine ».

Son immense talent, son travail inlassable et son courage lui ont permis de gagner le monde. A commencer par la sympathie des grands noms de la musique, Manu Dibango (qui a commencé à travailler avec elle dès son premier album ‘’Logozo’’), Myriam Makéba, Peter Gabriel, Carlos Santana, Célia Cruz, Alicia Keys, Ibrahim Maalouf (pour ne citer que ceux-là), qui ont tous travaillé ou chanté avec elle.

En plus de 14 albums, des concerts, des tournées aux quatre coins du monde, Angélique a donné ce qu’elle a de meilleur : son cœur. Un cœur plein d’amour, mais qui bouillonne aussi d’un urgent besoin de liberté. « Il a toujours été clair pour moi que je garderai toujours mon indépendance et ma liberté », assure-t-elle. Et ce qu’elle veut pour elle, elle le désire aussi pour les gens qui l’entourent, pour son pays, pour l’Afrique. Et plus particulièrement pour la femme. D’où son engagement pour toutes ces causes qu’elle défend, parmi lesquelles, l’éducation des jeunes filles africaines. «La révolution du féminisme est en route, dit-elle. Elle doit passer avant tout par l’éducation, et dès la naissance.» Toutes choses qui lui valent d’être faite ambassadrice de l’Unicef, du Rotary International…

Elle a vu le jour le 14 juillet 1960, dans la petite ville portuaire de Ouidah, au Bénin. A sa naissance, ses parents l’ont baptisée Angélique Kpasseloko Hinto Hounsinou Kango Manta Zogbin (le sang d’une lanterne ne peut allumer une flammèche). Au fil des années, la petite Angéline a grandi en étalant son talent artistique, mais aussi en donnant son cœur, en exprimant de sa remarquable voix (et son franc-parler) ce qu’elle a de merveilleux dans son âme. Or, elle nous a fait la démonstration (dans son livre) que ‘’la voix est le miroir de l’âme’’.

Joyeux anniversaire !

M. Jésus

Angélique Kidjo et sa fille Naima Hebrail Kidjo.

Laissez un commentaire