Les grandes émotions peuvent amener des gens muets à briser le silence. C’est le cas de Michael Jordan après la mort de George Floyd tué le 25 mai dernier par des policiers de Minneapolis lors de son arrestation. Lui, qui d’habitude n’ose pas se prononcer sur les problèmes raciaux et les injustices dans son pays a, cette fois, décidé de parler.

« Nous sommes en 2020, et notre famille Jordan inclut tous ceux qui aspirent à notre mode de vie. Bien que beaucoup de choses ont évolué, les pires comportements persistent (…) Tant que ce racisme enraciné qui cause la faillite des institutions de notre pays ne sera pas totalement éradiqué, nous continuerons de nous engager à protéger et à améliorer les vies des personnes noires », a déclaré la légende de la NBA.

Il a également joint l’acte à la parole en annonçant ce qui est la plus impressionnante promesse de don jamais faite par une personnalité du monde du sport à l’endroit d’organisations caritatives. Jordan a, en effet, fait officiellement l’annonce qu’il allait faire un don de 100 millions de dollars (près de 60 milliards de francs cfa) à des organisations œuvrant pour l’égalité raciale et la justice sociale. Il a précisé que cette somme sera étalée « sur les 10 prochaines années ».

C’est un don dont l’importance peut exprimer aussi toutes ces choses enfouies en cet homme qui a souvent été critiqué pour son mutisme devant les injustices faites aux Noirs aux Etats-Unis. Parce que jusqu’à la fin de sa carrière, Jordan, qui ne se voyait pas comme un athlète engagé, voulait faire la part des choses et jouer au basket d’abord.

Récemment, il a déclaré à ce propos : « Je félicite Muhammad Ali d’avoir défendu ses convictions. Mais je ne me suis jamais considéré comme un activiste. Je me considérais comme un basketteur.»

Rémy Jordan

Laissez un commentaire