Ce lundi matin, sa vidéo ‘’Moto Moto’’ (la dernière de sa fulgurante carrière) affichait plus de 4 millions de vues sur Youtube. Pendant ce temps, quelque part à Cocody-Angré, sur la chaussée, gisaient les débris de son engin. Alors que l’artiste lui-même est dans le coma sur un lit d’hôpital. Après son accident, on s’était mobilisé jusqu’au sommet de l’Etat pour sauver cet homme. Le ministre Hamed Bakayoko lui-même ainsi que M. Maurice Bandama s’étaient rendus sur place à la clinique. Les médecins ont tout mis en œuvre pour le ramener à la vie. Mais, lorsqu’il est évacué à la Polyclinique des 2 Plateaux, Arafat ne peut malheureusement plus être sauvé. Dans la violence de l’accident, son corps a subi plusieurs chocs. Le plus grave étant la fracture crânienne qui a provoqué une hémorragie interne. Malgré leurs efforts donc, les médecins n’ont pu que constater son décès.

Ainsi donc s’en est allé un des grands animateurs de l’univers musical ivoirien. Ainsi donc, la chanson ‘’Moto Moto’’ était venue comme une prémonition, un son qui annonçait ce qui devait arriver. Et, à la surprise de tous, lui, le Yôrôbô, le chef de la Chine populaire, le Daïshikan (on pourrait ajouter : le Lion) s’est tu à jamais.

Des nombreuses motos de la dernière vidéo de DJ Arafat, la plus étoilée de toutes est brisée. Mais il reste les autres d’entre lesquelles (on espère) sortira une nouvelle bécane qui ira chercher de nouvelles étoiles. Pour le bonheur du ‘’peuple chinois’’, et pour le succès de la musique ivoirienne.

R. J.

Laissez un commentaire