Strass, tapis rouge, podium et fauteuils luxueux installés en pleine voie… La Rue Paul Langevin à Marcory Zone 4 avait revêtu des couleurs de fête le mardi (entre 12 heures et 23h 30). Coupée à son croisement avec la Rue Dez Gad, au niveau du club de loisirs et Music’All, Paul Langevin abritait la célébration de la journée internationale du jazz, la musique éternelle. A l’instar de plusieurs nations du monde, la Côte d’Ivoire s’est mise à l’heure du jazz. Et Abidjan, à travers L’Emoi du jazz by Dez Gad, a porté les couleurs de cette musique.

A la différence des autres villes célébrant le jazz comme St-Louis, au Sénégal, Ouaga, au Burkina Faso… Abidjan célébrait un double évènement ce 30 avril. Le Jazz Day se tient en même temps que le démarrage du Festival L’Emoi du jazz by Dez Gad ; et il rend également hommage à Désiré Alain Coffi Gadeau dit Dez Gad, initiateur de cet évènement qui porte son nom. C’est le 30 avril 2014 qu’il est décédé.

Depuis quelque temps, les enfants de Dez ont décidé de transformer cette journée triste en un moment de joie. C’est ainsi qu’en collaboration avec la Mairie de Marcory, ils ont monté un espace exceptionnel pour, non seulement démarrer le festival 2019, mais aussi commémorer dans l’effervescence l’anniversaire de la disparition de leur père. « Depuis la disparition de papa en 2014, c’est la première fois que j’ai vu maman rire un 30 avril. Merci à vous tous pour votre soutien », a révélé Marie Estelle Gadeau, commissaire générale de L’Emoi du jazz by Dez Gad. Cette journée a réellement été un moment festif pour la famille Gadeau grâce, notamment, aux mots aimables de reconnaissance prononcés par la représentante pays de l’UNESCO à Abidjan et le ministre de la culture et de la francophonie à son endroit.

Vivre le 30 avril dans la joie, c’est ce qui a été manifesté sur la scène avec deux super concerts donnés par Felix Sabal Lecco et l’orchestre du trio magique féminin The Venus Tunes Live qui ont tenu en haleine le public pendant trois heures d’horloge.

Après le démarrage de L’Emoi du jazz by Dez Gad, les festivités se poursuivront jusqu’au 5 mai au Music’All, à l’Université Félix Houphouët-Boigny et au Gospel Brunch. Les différentes scènes accueilleront Meiway, Jamal Thomas Band, Felix Sabal Lecco, The Venus Tunes Live, The Funky Jazz Project, Santé Hiol, Didier Bilé, DJ Suspect et Dj Re Doo. Pour cette édition, les jeunes orchestres en compétition interprèteront en version jazzy la mythique chanson ‘’Gbogblo Koffi’’ de Didier Bilé pour le compte du concours jazz-zouglou. Cette édition s’ouvre également aux tout-petits en instituant une journée dédiée à des ateliers pour enfants.

O. A. Kader

Laissez un commentaire