Accueil Mode BARROS : La reconnaissance

BARROS : La reconnaissance

55
0

Après sa brillante participation à Afrik Fashion Show 11 en octobre, le styliste Barros entame l’année 2017 sous l’angle de l’espoir. Bien avant son envol, il tient à marquer sa reconnaissance à tous ceux qui l’ont aidé à se faire un nom dans le monde de la mode.

Chez Barros, c’est le temps de la reconnaissance. Reconnaissance à ses parents et à ceux qui l’ont guidé dans le milieu de la mode. Reconnaissance surtout à Dieu, le guide suprême dont les Envoyés ont été pour beaucoup dans la vie d’Oumar Coulibaly dit Barros. Comme il ne peut exprimer sa gratitude à chacun individuellement, le créateur consacre une collection à ses différents soutiens. Sa collection 2017 est donc baptisée Le Guide. Dont un avant-goût a été présenté à Afrik Fashion Show 11 au palais des Congrès du Sofitel Hôtel Ivoire. «L’idée qui est derrière, c’est que le guide ouvre les portes, montre la voie. Je voudrais tout d’abord dire merci à Dieu et a tous ceux qui ses Envoyés sur la terre. Et aussi à tous ceux qui ont été des ouvertures dans ma vie, en passant par mes parents eux-mêmes.  C’est un hommage que je rends à tous ceux qui m’ont aidé, qui m’ont guidé, à tous ceux qui m’ont apporté quelque chose dans ma vie», explique le couturier. Pour ce faire, il réalise trois grands vêtements dédiés respectivement aux guides musulman, chrétien et bouddhiste. C’est à partir de ces trois prototypes qu’il fait des déclinaisons pour le reste de la collection. On y trouve des vêtements pour un professeur de lycée, un médecin, un père de famille, un juge…

La matière utilisée est le tissu portugais argenté, car la collection est à 100% hommes. Mais il y a certains vêtements où le marron domine pour rester dans le registre masculin. Et quand les deux couleurs sont associées, cela donne quelque chose de singulier et beau à voir. Ce sont aussi des tenues gaies, qui expriment la joie de Barros d’aller vers l’expansion et la confirmation de son talent. Le Guide arrive avant Monsieur Barros qui avait révélé le créateur il y a une dizaine d’années. The Master qui l’a fait passer de l’informel au formel. Men in Black qui exprimait sa douleur, avec la maladie de son enfant puis le décès de celui-ci.  Et Terre de Barros qui rendait hommage à la  Côte d’Ivoire, sa terre natale.

 

kadertani@topvisages.net 

Par Omar Abdel Kader

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici