Après avoir ouvert sa boutique le 26 décembre 2016 à Angré près du commissariat du 22ème arrondissement, la créatrice Valérie Letirand a présenté officiellement sa marque BGBIN au public le vendredi 10 février dernier au restaurant 37°2. C’était beau et sublime.

 25 modèles composés de vestes et de robes ont suffi à la marque BGBIN pour séduire l’assistance du restaurant 37°2 à Biétry le vendredi 10 février dernier. Dans la collection, il y a tout ce qu’une femme peut prendre pour sublimer. Les couleurs variées contribuent à donner plus de fraicheur aux vêtements de Valérie Letirand, la promotrice de BGBIN. « BGBIN est un mot akan qui veut dire malgré tous les obstacles, rien ne pourra m’empêcher d’avancer. J’ai trouvé ce mot trop fort et je me suis dit que dans ce monde où nous sommes, il faut vraiment se battre pour avancer », explique Valérie.

 

Le nom de sa marque est une source de motivation pour la créatrice. Vendredi dernier à sa sortie officielle en Côte d’Ivoire, Valérie a prouvé tout le bien qu’on pensait d’elle. Derrière son air enjoué, c’est une grande bosseuse qui sait mettre en valeur les matières de son continent. Dans sa collection, le pagne tissé est bien associé au cuir. Et le résultat tape à l’œil. «Je travaille sur le pagne tissé et le cuir, car je trouve que le cuir donne de l’élégance au vêtement.  Et puis on peut avoir plusieurs mélanges avec le cuir et le coton tissé», dit la créatrice. Avant d’ajouter : «j’ai fait le défilé du vendredi dernier pour montrer une autre facette des matières nobles que nous avons en Afrique. Après l’Europe, il me fallait développer ma marque  dans mon pays ».

 Par Omar Abdel Kader

 

kadertani@topvisages.net

Laissez un commentaire