Elle est à l’affiche du FEMUA 2019. Mariah Bissongo, cette chanteuse d’avenir représentera à ce rendez-vous le Burkina Faso, pays invité d’honneur. Découvrons celle qui fait la fierté des Burkinabè.

Derrière l’air candide et timide de Mariah Bissongo, se cache une bête de scène et une grande chanteuse. Dans son Faso natal, les médias la surnomment ‘’la lionne du live’’. La jeune artiste révélée aux Burkinabè grâce à ses prestations enlevées sera bientôt sur la scène du Festival des musiques urbaines (FEMUA) qui se déroulera du 23 au 28 avril à Abidjan et Gagnoa. Cette année, le FEMUA a un pays invité d’honneur, en occurrence le Faso.

Ce n’est pas la première fois que Mariah Bissongo porte les couleurs du Faso. C’est elle qui a défendu le fanion de son pays aux Jeux de la francophonie en 2013 à Nice, en France. «J’ai déjà joué sur plusieurs grands plateaux comme l’Opéra de Nice où je représentais le Burkina Faso, en 2013, aux Jeux de la francophonie. C’était la première fois que je montais sur une scène prestigieuse. Et c’était fabuleux !», reconnait la chanteuse. A la clôture du cinquantenaire du Fespaco, le 2 mars dernier au Palais des Sports de Ouaga 2000, elle a encore démontré son talent de grand espoir de la musique burkinabè.

En attendant le FEMUA, Mariah peaufine son 3è album dont elle réserve la primeur aux festivaliers.

 

Laissez un commentaire