Fespaco 2019. A l’heure des récompenses, le meilleur court métrage a été trouvé en Afrique du nord. En effet, le Prix spécial Thomas Sankara 2019 est allé à la Tunisienne Amel Guellaty avec son film ‘’Black Mamba’’. C’est la présidente du jury, la réalisatrice burkinabè Regina Fanta Nacro qui a dévoilé le nom de l’heureuse gagnante. Ce prix a une valeur de 3.000.000 FCFA et est soutenu par Canal+. L’évènement s’est déroulé au cours de la Nuit du court métrage célébré le 1er mars au Ciné Canal Olympia Yennega de Ouaga 2000. Sorti en 2017, ‘’Black Mamba’’ est un court-métrage d’une durée de 20 minutes. Il raconte l’histoire de Sarra, jeune fille de la classe moyenne de Tunis, qui mène, en apparence, une vie ordinaire que sa mère lui a tracée : elle prend des cours de couture et s’apprête à épouser un gentil garçon. Mais Sarra a d’autres plans inavoués à travers lesquels elle veut échapper à sa condition actuelle. Le film a été bien acclamé par le public venu nombreux à la projection. « Nous ne cherchons pas un film révolutionnaire. La révolution, c’est d’abord bien faire les choses. C’est le vrai sens d’une révolution. Nous cherchons un excellent film, comme Thomas Sankara. Un film qui est bien fait dans le fond, dans le jeu d’acteur, globalement dans sa mise en scène et qui porte un regard humaniste sur le monde », a rappelé Balufu Bakupa-Kanyinda, le président de la Guilde Africaine des Réalisateurs et Producteurs, initiatrice du Prix Thomas Sankara du court métrage. Absente de la salle, c’est une des compatriotes d’Amel Guellaty qui a réceptionné sa récompense.

Instauré en 2015, le Prix Thomas SANKARA récompense le meilleur film en compétition dans la catégorie court métrage. Il ambitionne d’honorer la mémoire du leader de la révolution.

O. A. Kader

Laissez un commentaire

WhatsApp chat