Le bureau ivoirien du droit d’auteur (Burida) a démarré le renouvellement de ses organes ce mercredi 21 août. C’est le début d’un long processus qui va conduire à l’élection du président du conseil d’administration (PCA). Ce mercredi, c’était donc l’ouverture avec les élections des membres des huit collèges de la nouvelle assemblée générale. Mais, comme on pouvait s’y attendre, il n’y a pas eu pas l’unanimité quant à la tenue de cette AG et les scrutins qui ont commencé. Les artistes réunis au sein d’un groupe appelé ‘’Egalité et Transparence’’, ayant estimé que les conditions n’étaient réunies pour que l’AG se tienne ce mercredi, avaient demandé le report. Ce qui n’a pas été accepté.

Outre les irrégularités qu’ils ont évoquées, les opposants à cette AG ont estimé que la famille des artistes était en deuil et qu’il fallait reporter ces élections.

Devant cette situation, ils ont d’abord manifesté pacifiquement le matin avant de faire appel à un huissier de justice. Maître Edmond Loesse Amouh est venu et a constaté la tenue du vote. Il va faire un procès verbal et saisira les tribunaux pour « plusieurs irrégularités », selon le groupe ‘’Egalité et Transparence’’. Parmi les sociétaires qui contestent, on retrouve de nombreux artistes zoulou comme Pat Sako, Yodé (de Yodé et Siro), Popolaye, Didier Bilé… Avec eux, il y a les producteurs conduits par Henri Kattié et Don Emilio, la chanteuse Dan Log, les arrangeurs dont David Tayorault ainsi que Aristide Dico… En attendant la suite de leur contestation, le vote s’est poursuivi dans le calme.

O. A. K

Laissez un commentaire