Le 14 février 2009, il avait fait la promesse à Aline de la conduire devant le maire. Un an plus tard, le 13 février 2010, la veille d’un jour symbolique, Michel Gohou tient sa promesse. Aline Péna et lui se disent ‘’OUI’’ devant le maire de Cocody. Aujourd’hui, cela fait dix ans jour pour jour. En ce dixième anniversaire du mariage du plus célèbre comédien ivoirien, Top Visages Live revient sur cet instant qui a marqué le couple Gohou.

Ce samedi 13, dans une salle de l’hôtel communal de Cocody bondée d’amis, parents et connaissances, avec la présence de personnalités dont le ministre guinéen de la jeunesse et des sports, du commissaire du gouvernement Ange Kessi (invités d’honneur), Michel et Aline sont à l’honneur.

A 12 heures et quart, lorsque le premier magistrat de la commune de Cocody, Jean Batiste Gomont Diagou, pose la question célèbre « Consentez-vous à prendre pour épouse mademoiselle…? » Des voix féminines s’élèvent dans la salle : «On veut pas ! On veut pas !» Gohou, l’ami fidèle de Bohiri (l’homme aux multiples maîtresses, dans ‘’Ma Famille’’) est aussitôt assailli par une meute de femmes. Scène inhabituelle. Clémentine (Cléclé, son épouse dans ‘’Ma Famille’’) et d’autres comédiennes s’interposent et disent « non » au mariage de Gohou. «Tu nous as trahies », accusent-elles.

Une dizaine de minutes, c’est le temps que dure ce scénario improvisé (Ouf !) qui aura fait rire toute l’assistance. Après quoi, Gohou peut prononcer (enfin) avec force et vigueur le fameux « OUI » ! Aline en fait de même. Puis, s’en suit le tout premier baiser légal, officiel et public du couple. Mettant ainsi fin à dix ans de vie de concubinage.

Gohou et Aline ont opté pour le régime de la séparation de biens, en présence de leurs témoins respectifs Michel Bohiri (évidemment) pour Gohou et Hortense Gadji pour Aline. Après la cérémonie civile, un sympathique cocktail sera offert aux invités, dans une belle ambiance de fête.

Inzah D.

Laissez un commentaire