C’est dans les jardins de l’Ivoire Golf Club d’Abidjan Cocody-Riviera 3, sous un chapiteau climatisé que le styliste Franck Gnamien a donné rendez-vous aux férus de la mode samedi dernier. Pour la célébration de ses 10 ans de métier, le jeune créateur a sorti le grand jeu.

Ce sont au total 50 tenues qu’il a déployées, dans une ambiance de magie et d’étincelles. D’ordinaire timide, Franck Gnamien était ce soir-là zen et relax. Il a même joué les mannequins de sa propre marque pour donner le top départ de son évènement. Il était heureux. A cause de la présence de ses deux parents (séparés) venus assister ensemble à son défilé.

Malgré cette joie visible, il y avait cependant un sentiment de tristesse. L’absence de ses amis qui l’ont quitté pour toujours. « Ce soir, j’ai une pensée pour des amis partis trop tôt. Je voudrais rendre hommage à mon grand frère Eloi Sessou, à ma grand’sœur Sonia Tra et à ma sœur Leïla Koné », a dit le styliste dans son speech de bienvenue à l’assistance.

Passé ces mots qui ont touché tout ce monde, la célébration pouvait commencer. Place était alors faite aux strass, paillettes et à la magie de L’esprit Niamien. Pour ce 2e défilé, il a invité les spectateurs à un voyage à travers le temps, les cultures et les continents.

Défilé haute couture par excellence, le créateur de mode a séduit avec les 50 pièces uniques. Des 7 tableaux qui ont servi de mouture au défilé, il y avait une célébration de la culture pop. Baptisée ‘’Doré’’, la collection est réalisée avec du tissu qui simule des miroirs cassés.

Dans la collection ‘’Army’’, le modéliste a rendu hommage à la femme forte et combative avec des vêtements faits dans du wax hollandais soigneusement mélangé à de la dentelle africaine. Les épaules et les ceintures représentaient des femmes de l’armée. « Il faut dire que les femmes sont des êtres très combatifs et nous avons jeté un regard sur leurs rôle pendant les différentes grandes guerres que l’humanité a connues », explique le couturier.

   

Cette évasion vestimentaire a ensuite fait escale en orient. Le brassage de cultures entre l’Afrique et l’orient était également bien mis en évidence dans la collection ‘’Nubienne’’. Les vêtements sont confectionnés dans une belle combinaison mixte tapa (écorce d’arbre) et de matières très soyeuses comme de la mousseline de soie. L’inspiration du styliste a également emmené le public au Japon et en Europe avec des pièces très colorées.

A son défilé, Franck Gnamien a tendu la main à d’autres créateurs. C’était le cas de Greg Mbourou, Mikael Tra, Lewis Madoche, Sarah Youssef et Rocard Yapo qui ont, chacun, présenté une collection qui a émerveillé les invités.

Cette belle fête du vêtement a été marquée par une œuvre caritative. En lieu place d’un gâteau d’anniversaire, Franck Gnamien a fait plutôt parler son cœur. Lui et ses partenaires ont remis des chèques à l’association Happy Life qui soutient les femmes en situation difficile.

Présenté par Thierry Angeval, le défilé intitulé L’esprit Gnamien a été mis en scène par le chorégraphe JP Le Père.

O. A. Kader

 

 

 

 

 

 

Laissez un commentaire