Oui, ils courent toujours Chaka Demus et Pliers. Les deux chanteurs jamaïcains n’ont pas raccroché le micro. Ils seront d’ailleurs en concert le 25 mai au White Rock Theatre de Hastings (Royaume-Unis). Le 15 février dernier, ils donnaient un spectacle au Barclays Center de New-york, aux Etats-Unis. Flash back sur le succès incroyable de ce duo.

Il est des rencontres qui produisent des fruits merveilleux, des rencontres qui marquent l’histoire. Celle des deux Jamaïcains, John Taylor (Chaka Demus) et Everton Bonner (Pliers) en 1988, a marqué et influencé grandement toute une génération. La fusion de deux talents mélangeant habilement reggae et ragga va engendrer des merveilles de chansons, de véritables bombes sonores qui crépitent encore dans la tête de tous ceux qui les ont entendu et en ont été victimes. Avec le feu jaillissant de la voix rauque de Chaka qui le disputait au chant aérien et les mélodies mielleuses de Pliers, ces deux artistes ont enflammé le monde.

Si tout le monde ne se souvient pas de leur premier succès ‘’Gal Wine’’ (1991), des titres publiés les deux années suivantes, ‘’Murder She Wrote’’, She Don’t Let Nobody ont propulsé ce duo dans les sommets des charts. Des succès confirmés par ‘’Tease Me’’ qui est venu parachever l’œuvre. Sans oublier ‘’Bam Bam’’, la reprise d’un succès de Toots & The Maytals. En 1994, ils ont décroché le disque d’or.

 

Et si le dancehall jamaïcain a envahi le monde durant les années 90, il le doit en grande partie à l’énorme succès du duo Chaka Demus-Pliers.

R. J.

Laissez un commentaire