Déjà immortalisé par son impressionnante filmographie, le réalisateur burkinabè Idrissa Ouédraogo (décédé le 18 février 2018, Ouagadougou, à 64 ans) vient de l’être à nouveau. Le nom de l’Etalon d’Or 1991 a été donné à une salle de cinéma de Ouagadougou. Il s’agit du Ciné Canal Olympia Idrissa Ouédraogo de Pissy. A son enterrement, le 20 février 2018, celui qu’on appelait ‘’Professeur’’ avait été fait (à titre posthume) Grand officier de l’Ordre national pour l’ensemble de ses œuvres.

Auteur d’une quarantaine de films, Idrissa était une figure emblématique du cinéma africain. Cinéaste au talent immense, Il avait été récompensé dans les plus grands festivals de cinéma. Il a reçu notamment le Grand Prix du Jury à Cannes pour « Tilaï » en 1990, Étalon de Yennenga, au Fespaco 1991, la même année, Prix du meilleur long métrage au 1er Festival du cinéma africain, d’Asie et d’Amérique latine de Milan ainsi que de nombreux autres prix dans divers festivals à travers le monde.

O. A. Kader, à Ouaga

Les coulisses du Fespaco

. Son Excellence M. Kapélétien Soro Soro, Ambassadeur de la Côte d’Ivoire au Burkina Faso a offert un diner en sa résidence à toute la délégation ivoirienne présente au Fespaco samedi soir. La délégation était conduite par Maurice Bandaman, ministre de la culture et de la francophonie. Il y avait, entre autres personnalités, Sidiki Bakaba, Bamba Bakary, Isaach de Bankolé, Philippe Lacote, Akissi Delta, Djuedjuessi, Salimata…

. C’est ‘’O.P : The Mercy of the jungle’’ du Rwandais Joël Karekezi qui ouvrira la compétition des longs métrages. Le film sera projeté ce dimanche 24 février à 16h au Ciné Burkina.

. ‘’Les orphelins de Sankara’’ sera projeté au Fespaco. C’est un documentaire de Géraldine Berger. Il parle de 600 enfants orphelins ou ruraux envoyés par Thomas Sankara en 1986 à Cuba pour se former et apprendre un métier puis revenir servir leur pays. Mais, après le décès du père de la révolution burkinabè, le retour et l’insertion ont été compliqués pour ces gosses devenus adultes.

 

Laissez un commentaire