« J’ai suivi les récents sketchs de l’humoriste ivoirien, De Perpignan. Je ne remets pas en cause son talent. Mais, j’ai pu constater que ces derniers temps, les choses du christianisme sont devenues sa source d’inspiration.

Dans ses émissions-télé, radio et spectacles, il s’adonne à cœur joie aux choses divines, en fustigeant les chrétiens évangéliques. Si cela amuse la galerie et fait marrer plus d’un, moi, cela me choque énormément et me révolte.

C’est pourquoi, j’ai décidé d’en parler. Pour que l’humoriste De Perpignan oriente autrement ses sketchs. Car, c’est une plaisanterie de mauvais goût. On ne joue pas avec les choses de Dieu.

Il se permet même de mimer la manifestation du Saint-Esprit qui est l’expression de la puissante main de Dieu. Donc, il joue avec la présence sacrée de Dieu.

On peut faire de la comédie, mais attention, il y a des limites à ne pas franchir. Je ne suis pas contre la liberté d’expression, mais je suis contre tous ceux qui tournent en dérision tout ce qui touche la foi chrétienne. À ce sujet, je ne peux jamais rester silencieux.

Sous d’autres cieux, nous savons les dégâts que la caricature du prophète Mahomet a engendré. Alors, j’attire l’attention de l’Union des Journalistes Culturels de Côte d’Ivoire (UJOCCI) dont je suis un membre actif, à travers son bureau, l’Union des Journalistes Chrétiens de Côte d’Ivoire (UJACCI), à interpeller l’humoriste De Perpignan à éviter ce genre d’ironie. Comme cela l’a été, d’ailleurs, pour certains artistes, qui ont sorti des concepts portant atteinte aux mœurs.

À bon entendeur, salut !!! »

Charly Légende, Journaliste culturel

Laissez un commentaire