C’est la nouvelle recrue de Bosso Productions. Et la chanteuse Dayin Dy vient de signer un single, ‘’Titulaire’’. Quelques mois seulement après sa sortie, l’œuvre connait déjà un succès auprès de mélomanes de la diaspora parisienne. L’artiste qui réside à Paris vient d’arriver à Abidjan pour la promo.

En France, Epiphania Dihyé alias Dayin Dy fait partie des voix qui font la fierté de la musique ivoirienne. Et après la sortie de son nouveau single, ‘’Titulaire’’, à Paris, la chanteuse débarque sur les bords de la lagune Ebrié. Elle vient à la rencontre du public abidjanais avec son nouveau son (afro soul) dont le texte fait déjà jaser sur les bords de la Seine. Pour la simple raison que l’artiste a décidé de prendre le contre-pied des chanteuses

qui font les éloges des ‘’tchizas’’ (Les maîtresses). En prenant la défense des femmes mariées, elle se pose du côté de la femme de la maison, la titulaire. « Je défends les femmes mariées. Je n’encourage pas les histoires des ‘’tchizas’’ dont certaines chanteuses parlent. Je veux mettre en valeur ces braves femmes mariées en leur rendant hommage. Après tout, ce sont elles les titulaires », confie Dayin Dy. Les femmes mariées peuvent compter sur une partenaire, une alliée sûre. « Dans mes chansons, ça me tient à cœur de défendre les femmes mariées. Et c’est un combat que je vais mener.» Après les singles ‘’Shaquer le Booty’’ (2017), ‘’Coller-serrer’’, (2018), ‘’Titulaire’’ est le 3ème single de cette chanteuse prometteuse.

En 2018, Dayin Dy a reçu le trophée du Meilleur Espoir féminin de la musique ivoirienne à la cérémonie AYO PARIS. Et elle vient d’être nominée pour l’édition 2019. Entre Dayin Dy et la musique, c’est une histoire qui remonte à son adolescence. Toute petite, elle envisageait de devenir chanteuse. Elle interprétait les chansons de ses idoles Monique Séka, Nayanka Bell, Aïcha Koné, Antoinette Allany. Mais, à cette époque, les parents n’approuvaient pas son idée de faire de la musique. Pour eux, il fallait que leur fille obtienne d’abord ses diplômes avant tout autre chose. Elle décroche son Bac et, en 2014, elle arrive en France. Là, elle décide de vivre sa passion. En 2015, elle intègre le groupe Esquisse, afin de suivre des cours de chants et de tenue scénique. Après deux ans de formation, elle fera sa première scène en juillet 2017 à Bercy, à la Nuit du Mali en tant que choriste de la star mauritanienne Demba Tandia. Dans la même année, Dayin Dy sortira son premier single ‘’Shaquer le Booty’’. Ensuite, la chanteuse se produit (en première partie) sur les scènes de l’Étage, de l’Embarcadère, à Paris.

Charly Légende

Laissez un commentaire