Tatiana Kosséré, l’épouse du Révérend Camille Makosso est décédée samedi dernier 28 mars. « A la suite d’une intervention chirurgicale consécutive à des complications gastriques », selon des sources proches de la famille. 24 heures seulement après, le chanteur Debordo Leekunfa a publié sur sa page une photo du couple en demandant une autopsie.

« Tatiana Kosséré, famille Kosséré, j’ai mal ! Mais Makosso, on va finir de pleurer, on va s’expliquer ! C’est trop facile cette affaire ! Je demande une autopsie du corps !!! C’est maintenant ça commence ! » a-t-il écrit.

On sait que le courant ne passe pas entre Camille Makosso et Debordo, notamment depuis leur clash à la suite du décès de DJ Arafat. Et la réaction du chanteur couper-décaler a tout l’air d’un règlement de compte. Même si la demande de Debordo a été favorisée par des rumeurs déclenchées quelques heures après l’annonce du décès de Tatiana. En effet, selon les rumeurs, la femme aurait été victime de violence conjugale. Vrai ou faux ? Pour le moment, selon nos informations, rien ne le prouve.

Cependant, certains followers de l’artiste n’ont pas hésité à prendre position pour lui, affirmant, par exemple : «C’est vrai hein ! Même si on dit l’homme n’est rien, tchai c’est trop rapide pour elle. Debordo, je suis d’accord avec toi.» Ou encore cet autre internaute qui dit : «Le prophète Koffi Duchrist avait mis en garde Makosso que s’il ne changeait pas, Dieu allait le frapper par la mort d’ici fin 2020, sans oublier les autres faits.»

Dans un enregistrement audio qui circule en ce moment sur les réseaux sociaux, une petite fille, qui serait la fille de Makosso, relate la dernière scène à l’issue de laquelle sa mère est tombée de douleur. Elle raconte que son père, en colère contre elle, était en train de l’engueuler lorsque sa mère est arrivée et a tenté de s’interposer. Et là, elle s’est écroulée. La fille n’affirme pas que sa maman a été frappée. «Comme elle essayait d’attraper mon père, elle est tombée à terre», dit-elle. «On a tout fait, tout fait pour la ranimer…» La femme, qui avait été opérée récemment, a été conduite rapidement à l’hôpital. Mais elle a rendu l’âme.

Jusque-là, Camille Makosso n’a pas réagi. Du moins, pas encore, lui, le général de Dieu qui n’hésite pas à dégainer très vite généralement. En tous les cas, le communiqué qui a annoncé le décès de Tatiana Kosséré demandait déjà de respecter la douleur du Révérend Makosso :

«Nous venons par ce présent communiqué, au nom de la Commission Protestante Evangélique, informer le monde entier et le corps du Christ, du décès subi de la Prophétesse Kosséré épouse Makosso Tatiana en ce jour du 28 mars 2020.
Demandons au monde entier le respect de la douleur du Révérend Makosso très très affecté par ce décès qui est un coup dur pour lui et sa famille.
Soutenons la famille Makosso en prière.»

Pour le moment, le général ne parle pas. Sa douleur est grande. Les seuls mots qu’il a dits (dans la nuit de dimanche, sur sa page Facebook) ont été pour Tatiana : «C’est très très dur, je suis seul et mortellement abattu. Les gens viennent, je les vois, et dès qu’ils partent, je me rends compte que je ne rêve pas, que tu es vraiment partie. Je vivais pour toi, surmontais tout pour toi. Tu étais ma motivation, mon courage. On me demande d’être fort… On me demande de ne rien dire, mais j’ai envie de crier, pleurer et tout casser. Mais tu n’es plus là pour me dire : calme toi bb, tu es un général. Ma femme, mon bb, ma princesse, mon amour, maman tati, je perds mes forces…»

C. Simba

Laissez un commentaire