Après 25 ans passés aux Etats-Unis à enseigner et à produire des spectacles de danses traditionnelles, à travers son groupe Kotchegna Dance Company basé à New-York, le chorégraphe ivoirien Diomandé Vado, se lance dans un nouveau challenge. L’artiste veut établir un vrai pont culturel annuel entre les USA et la Côte d’ivoire. « J’enseigne dans les lycées et collèges américains et ma compagnie fait la promotion de toutes les danses ivoiriennes partout où on passe aux Etats-Unis depuis 25 ans. Aujourd’hui, j’ai décidé de faire venir ma troupe, mes étudiants et autres stagiaires occidentaux en Côte d’ivoire, pour découvrir nos danses originelles du village et le riche patrimoine culturel et touristique de notre pays », explique avec beaucoup de passion l’homme de scène, qui est à Abidjan depuis deux semaines pour goupiller le projet.

Ce voyage ‘‘initiatique’’, culturel et touristique en Côte d’ivoire est prévu à partir du 8 août 2020. Le séjour qui durera deux semaines sera constitué de spectacles de danses, percussions, chants traditionnels et d’ateliers divers entre les Ivoiriens et les leurs visiteurs.

La tournée commencera par Abidjan et se poursuivra à Toufinga (le village de Vado, à Touba), Gbon (Korhogo) et dans une dizaine d’autres villes du pays. Une vraie coopération culturelle et touristique basée sur la tradition, qui promeut l’interpénétration des peuples, à l’image du groupe Kotchegna Dance Compagny de New-York , qui est composé d’artistes Ivoiriens, Américains, Japonais, Suisses, Russes et de bien d’autres nationalités. Et Diomandé Vado, ce soixantenaire passionné, ancien pensionnaire du Ballet national de Côte d’Ivoire, a décidé de ‘’transporter’’ tout ce beau monde dans son pays natal, la Côte d’Ivoire. Et puis, Kotchegna ne signifie-t-il pas en Mahouka, ‘‘le guide parfait pour faire découvrir les bonnes choses’’ ? Rendez-vous donc au mois d’août 2020.

                                                                                                  Eric Cossa

Laissez un commentaire