Il est un jeune. Il se fait appeler El Youky, l’homme aux mille pouvoirs. Yaya Touré de son vrai nom, se fait remarquer actuellement. Depuis quelque temps, dans les soirées parisiennes, en faisant son ‘’boucan » et son  »farot’’, le chanteur se déclare être le nouveau président du couper-décaler. En prélude à un nouvel album qui sortira en août, l’artiste fait parler de lui avec son single intitulé ‘’Décaler est mieux’’. Top Visages l’a rencontré à Paris pour une causerie dans laquelle il dénonce les dérives des artistes couper-décaler et promet de mettre de l’ordre dans le mouvement.

 

Pourquoi ce pseudonyme El Youky ?

– Youky signifie en japonais la neige. Et mon signe zodiaque est lion. Donc, je suis le lion blanc.

Est-ce vrai que tu es le fils de la diva Aïcha Koné ?

– Oui, je suis l’un des fils de maman Aïcha Koné. A travers vos colonnes, je lui dis ‘’maman je t’aime’’.

Tu t’es autoproclamé le nouveau président du couper-décaler ?

– Oui bien sûr, je pense qu’il n’y a plus de débat : après Douk Saga, je suis le nouveau président du couper-décaler.

As-tu consulté le Molare, Lino Versace et les autres gars de la JET SET ?

– Le Molare se fait appeler le boss du couper-décaler, cela veut dire qu’il n’est pas le président. Parce que depuis la mort du président Douk Saga, il n’y a personne pour diriger le couper-décaler. Puisque c’est un mouvement dans lequel on ne fait pas de nomination, alors ayant une vision pour cette musique, et avec les différents projets que j’aie pour le couper-décaler, je me suis autoproclamé ‘’nouveau président’’ pour rehausser l’image du couper-décaler.

Penses-tu avoir toutes les capacités pour assumer cette lourde responsabilité ?

– Bien évidemment, j’ai toutes les qualités pour assumer ce poste. Je vais assumer pleinement ce rôle de nouveau président du couper-décaler. C’est le boucan, je suis à fond dans le boucan. Si c’est le farot, je sais si bien le faire. Côté musique, mes 6 singles se sont bien comportés ; sans oublier mon maxi-single sur lequel figure mon titre ‘’Décaler est mieux’’ qui cartonne en moment. Donc, je ne vois pas celui qui peut m’empêcher de diriger ce mouvement.

Quelle est ta vision pour le couper-décaler ?

– Je veux que le couper-décaler retrouve ses lettres de noblesse en France pour conquérir le monde entier. Parce que le constat est amer : le couper-décaler a rétrogradé, il n’est désormais écouté qu’en Afrique. En Europe, c’est fini le couper-décaler. Et c’est dommage ! Le couper-décaler n’a pas réussi à faire le plein des mythiques salles parisiennes telles que le Bataclan, l’Olympia ; je ne parle même pas de Bercy ou le Zénith. Et ma priorité, c’est de relever ce défi en France avant de me rendre aux Etats-Unis.

Pourquoi, ces derniers temps, tu tournes de moins en moins dans les night-clubs parisiens ?

– En son temps, je jouais dans les night-clubs à Paris et dans d’autres villes de la France. Je peux vous citer quelques noms. Mais il y a quelques mois que j’ai stoppé, parce que les promoteurs proposent des cachets minables. J’ai dit non, ça suffit ! Malheureusement, les artistes couper-décaler qui viennent d’Abidjan, acceptent ces cachets dévalorisants de 300 à 500 Euros. C’est mon travail, je suis artiste-chanteur, je ne suis pas venu à la musique pour mendier ou quémander. Que les promoteurs ivoiriens de la France respectent notre métier.

 Le Molare est présentement à Paris, est ce que vous vous êtes vus ?

– Depuis 2 ans, je n’adresse plus la parole à Molare. La discorde est survenue lorsqu’il a tenté de me salir auprès d’Olivier Laouchez, le PDG de TRACE TV. Le Molare a boycotté la diffusion de mon clip ‘’Casement Kanzaï ’’. Depuis ce temps, j’ai rompu tout contact lui. En plus de cela, il y a l’hypocrisie, la jalousie, la calomnie qui minent le couper-décaler. Car dans ce milieu, c’est la vraie sorcellerie qui règne. Je n’ai pas d’amis. C’est pourquoi, je préfère rester dans mon coin et faire avancer ce mouvement. J’observe tout ce qui se passe et quand ça ne va pas, je viens mettre de l’ordre dans le désordre.

Quelle est ta relation avec les autres, Lino Versace, Bôrô Sangui…?

– Ça fait un moment que j’ai rencontré Lino. Comme je le disais, les artistes du couper-décaler sont beaucoup divisés. Je sais que la tâche ne sera pas facile, mais je vais travailler pour les réunir. Certes, j’étais un petit de Douk Saga, je ne vais pas me mêler de leurs querelles internes. Cependant, je ferai de tel sorte que l’avenir du couper-décaler soit prioritaire.

Comment veux-tu diriger ce mouvement sans être en contact avec les acteurs ?

– Je suis proche des artistes du couper-décaler, mais je ne suis pas amis à eux tous. C’est pourquoi, je suis capable de leur dire la vérité.

Quel est ton regard sur le couper-décaler en France ?

– Comme je le disais tantôt, ce n’est un secret pour personne, le couper-décaler est très en baisse en France. Parce que les artistes du couper-décaler ne sont pas considérés comme de vrais artistes. Et cela, c’est la faute aux promoteurs ivoiriens de France. Ils ne cessent d’exploiter ces artistes qu’ils font venir d’Abidjan. Et c’est triste. Cette pratique a contribué à tuer davantage le mouvement. En boite de nuit, au cours d’une soirée, le couper-décaler n’a droit qu’à 4 minutes de sélection musicale. A votre avis, qu’est-ce que le Dj peut jouer ? Il est souvent obligé de jouer les anciens sons couper-décaler. C’est ce qui explique que les nouveaux artistes n’ont pas de plateforme pour se faire connaitre au public. Et c’est frustrant et choquant. Les gérants des boites de nuit trouvent que les nouveaux sons donnent de la migraine.

As-tu un appel ou des propositions ?

– En ma qualité de président, je demande aux artistes couper-décaler de faire de la vraie musique. Aujourd’hui, il y a deux sortes de couper-décaler. Il y a le vrai couper-décaler d’El Youky, que Douk Saga a créée, et le couper-décaler avec les roukaskass. Les faiseurs de couper-décaler avec les roukaskass tirent le mouvement vers le bas. Qu’ils arrêtent ça maintenant, les gens en ont marre. Parce que ce sont les mêmes choses qu’ils produisent. C’est valable pour les filles qui font du couper-décaler. Car tout ce qu’elles savent faire, ce sont des jeux de reins. Ce n’est pas ça le couper-décaler. La preuve, aucune de ces filles n’a jamais pu se produire au Palais de la culture. Parce qu’elles ne chantent rien. Les artistes togolais, nigérians ont repris le couper-décaler, ils font du tubes au détriment des artistes ivoiriens. C’est toute cette injustice que je veux corriger.

Que penses-tu du combat de boxe de Dj Arafat contre Tiesco le Sultan ?

C’est enfantin, ce projet de combat de boxe. Ils ne sont pas des boxeurs mais plutôt des artistes. C’est tout ce désordre que je vais corriger dans les jours à venir. Dj Arafat et Tiesco le Sultan oublient qu’ils envoient une mauvaise image à la jeunesse. Qu’ils arrêtent cet enfantillage qui ne les honore pas.

Charly Légende, à Paris

Laissez un commentaire

WhatsApp chat