Accueil Les News Elle a fait l’éloge de toute la descendance des Fakoly

Elle a fait l’éloge de toute la descendance des Fakoly

5693
0

Après Amadou et Mariam, Salif Keita, Manu Dibango et Sékouba Bambino, Tiken Jah Fakoly est à son tour honoré à Nuits d’Afrique pour la Francophonie. Décerné depuis 2016, ce prix vise à souligner le travail d’artistes incarnant « une vision rassembleuse de la Francophonie et de la diversité des expressions culturelles ».

Invité du concert d’ouverture officiel de la 36e édition du Festival International Nuits d’Afrique, mercredi au MTelus à Montréal, Tiken Jah Fakoly a fait vivre aux festivaliers un moment d’anthologie. Devant une foule en liesse qui scandait son nom dès le début de la soirée et chantait à l’unisson, l’artiste a égrené dans une chaude ambiance, les chansons qui ont fait son succès au cours de ses 25 dernières années.

Une prestation mémorable qui a précédé l’hommage officiel de toute une ville. Celle de Montréal. C’était ce jeudi à l’hôtel de ville de Montréal. Au cours de cette cérémonie, le Festival International Nuits d’Afrique a rendu hommage à l’ambassadeur du reggae africain Tiken Jah Fakoly, en lui décernant le Prix Nuits d’Afrique pour la Francophonie 2022.
Après 25 ans de carrière, ce prix vient célébrer l’immense talent et le rayonnement sans précédent de Tiken Jah Fakoly, porte-étendard d’une jeunesse africaine qui a soif de liberté et de changement.

« C’est un honneur pour Montréal, métropole francophone d’Amérique du Nord, de recevoir ce grand amoureux de notre ville, véritable icône de la musique africaine, et de lui remettre ce prix fort mérité. Je remercie Nuits d’Afrique de nous donner l’occasion de nous rassembler autour de valeurs communes et de célébrer l’ouverture et l’inclusion autour de la musique », a conclu la présidente du comité exécutif de la Ville de Montréal et responsable de la langue française, Dominique Ollivier.

Lors de cette cérémonie, l’écrivain Dany Laferrière est venu dire quelques mots pour souligner l’engagement sans relâche de l’artiste qu’il a qualifié au passage de poète. Il a également adressé des remerciements à Monsieur Lamine Touré, président-fondateur du Festival International Nuits d’Afrique, qui travaille dans l’ombre depuis tant d’années, à faire briller les artistes d’ici et d’ailleurs.

L’occasion pour l’artiste de témoigner sa reconnaissance à un festival qui lui a toujours fait confiance. « Je suis très honoré de recevoir le Prix Nuits d’Afrique pour la Francophonie. Chaque fois que je reçois un prix, je me sens soutenu dans le combat difficile que je mène depuis 25 ans. Merci au Festival International Nuits d’Afrique, ambassadeur de l’Afrique au Canada », a-t-il déclaré.

Notons à cette cérémonie, la présence de la chanteuse et griotte malienne Djely Tapa, accompagnée à la kora par Diely Mori Tounkara. Elle est venue rendre un vibrant hommage à l’artiste dans la pure tradition mandingue, en chantant les louanges de toute la descendance des Fakoly dans l’empire mandingue.

Dramane K. Denkêss, à Montréal 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici