Accueil Histoire d'1 Vie Elle entre dans l’église avec de l’eau chaude et ébouillante sa ’’rivale’’

Elle entre dans l’église avec de l’eau chaude et ébouillante sa ’’rivale’’

4631
0

L’histoire laisse encore sans voix les fidèles de l’église Spring of Life Global Ministry d’Agbado, dans l’État d’Ogun (Nigéria). A cause de la gravité de l’acte, mais aussi à cause du lieu choisi pour cette agression. Car, en effet, c’est au sein de cette église et en pleine veillée religieuse que cette femme, Joy Sunday, a ébouillanté Justina Ameh.

Ce soir-là, l’église était remplie, les fidèles étaient réunis pour une veillée religieuse. Et soudain, Joy est entrée avec une casserole d’eau bouillante. Elle s’est dirigée vers Justina et lui a ébouillanté le visage. Et c’est la sœur de cette dernière qui a porté plainte à la police qui a aussitôt mis aux arrêts ’’l’ébouillanteuse’’.

Interrogée par la police, Joy Sunday, 37 ans, mère célibataire de deux enfants, a déclaré qu’elle a brûlé l’autre femme parce qu’elle passait son temps à l’accuser de coucher avec son mari. « Et ça dure depuis un certain temps. J’ai tout fait pour lui enlever cette idée de la tête, mais rien à faire », a déclaré Joy Sunday.

Selon elle, le jour de la veillée, alors qu’ils étaient dans l’église, Justina est arrivée et, comme d’habitude, elle a commencé à lui lancer des injures. Pour la dissuader, elle se serait levée pour s’éloigner d’elle. Mais l’autre aurait attrapé son vêtement et, en la traitant de voleuse de mari, elle l’aurait tirée en arrière déchirant son habit. Toujours selon Joy Sunday, c’est la goutte d’eau qui a fait déborder le vase. « Je suis rentrée chez moi, j’ai fait bouillir de l’eau », a-t-elle poursuivi.

Pour elle, c’était le seul moyen de fermer la bouche à Justina. Mais pour la police, c’est un acte qui doit être puni. Et le commissaire de police de l’État, Edward Awolowo Ajogun, a décidé de porter l’affaire devant les tribunaux. C’est pourquoi il veut que cette affaire soit examinée de manière approfondie.

C. Simba

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici