Fermé pour cause de pandémie de covid-19, le Musée national du costume de Grand-Bassam a officiellement ouvert ses portes au grand public le samedi 22 août dernier par une exposition des créations du styliste Eloi Sessou décédé le 22 août 2019.

« Eloi est le bienvenu dans notre musée, car dans ses créations, il allie bien tradition et modernité », a souligné Noel Kouamé Ekra, sous-directeur du musée avant de guider la visite dans ce bâtiment qui renferme tant d’histoires de la Côte d’Ivoire. « Malgré le contexte difficile de ce triste anniversaire, nous relançons par cette exposition la réouverture du musée », a déclaré le guide de l’édifice historique.

Depuis le jeudi 20 août dernier, des tenues créées par Eloi Sessou y sont exposées. Au cours de la visite guidée, les parents, amis, connaissance et fans du créateur ont découvert ou redécouvert son génie. « Depuis quelques jours, notre maison est enrichie des œuvres d’une star qui était en train de monter avant qu’il ne soit rappelé à son Seigneur. Merci à ses proches d’avoir choisi le Musée national du costume pour cette commémoration », a salué Dr Tizié Bi Koffi, Directeur de ce musée.

Le 22 août 2020 marquait, en effet, l’an 1 du décès d’Eloi Sessou. Un an que parents, amis et connaissances vivent sans le sourire aimable du créateur ! Un an que ses clientes ne se vêtent plus dans les nouvelles inventions de leur styliste ! Un an que le monde de la culture en général et de la mode en particulier pleurent l’un de leurs meilleurs ambassadeurs.

Pour commémorer cette date noire, la famille d’Eloi Sessou s’est plongée dans le recueillement et la prière. L’agencement de cette journée d’hommage s’est fait en plusieurs étapes. La visite de l’expo consacrée aux œuvres d’Eloi Sessou était la dernière escale de cette journée du premier anniversaire du décès du couturier.

C’est la chapelle universitaire de l’UCAO d’Abidjan Cocody qui a été la première escale. Dès 11h ce samedi 22 aout, les proches et les inconditionnels d’Eloi Sessou ont participé à la messe de levée de deuil. « Eloi a changé de vie. Il est maintenant de l’autre côté. C’est bien de marquer ce jour par des prières de reconnaissances en la mémoire de celui qui n’est plus avec nous ici. Cette célébration est pour dire qu’Eloi est toujours dans notre cœur et que nous ne l’oublierons jamais», a dit le Père aumônier dans son homélie.

La chorale St-Joseph dont Eloi était membre a rythmé ce moment de cantiques joyeux en la manière dont le défunt aimait la vie. « Eloi a semé l’humilité et le partage. Il est plus que temps que nous prouvions que son œuvre n’est pas vaine », a recommandé l’homme de Dieu aux invités venus rendre hommage au célèbre couturier. La messe terminée, parents et connaissances du regretté ont partagé un cocktail avant de prendre la route de Grand-Bassam, pour Azurreti.

Au cimetière du petit village balnéaire, des gerbes de fleurs ont été déposées sur la dernière demeure d’Eloi Sessou après que chaque visiteur se soit incliné devant une photographie souriante de l’habilleur.

On lui a rappelé alors les chants, les louanges qu’il affectionnait de son vivant. Signe du destin, Eloi repose à côté d’une reine de la beauté, Opportune N’Dri Boua, Awoulaba Côte d’Ivoire 1999 décédée le 11 août 2019.

Eloi a été l’habilleur officiel de Miss Côte d’Ivoire et Miss CEDEAO durant de nombreuses années.

O. A. Kader

Laissez un commentaire