Accueil L'info en direct En studio à Paris, Reine Pélagie rend hommage à DJ Arafat

En studio à Paris, Reine Pélagie rend hommage à DJ Arafat

6007
0

Auteure de plusieurs titres à succès, la chanteuse Reine Pélagie est actuellement en studio à Paris. L’opus qu’elle prépare sera précédé d’un single de 2 titres, que nous avons eu le privilège d’écouter. Elle fait un clin d’oeil à DJ Arafat en reprenant une de ses chansons. 

Un bel hommage au Daïshi, icône du couper-décaler décédé tragiquement le 12 août 2019, dans la fleur de l’âge et en pleine gloire, à 33 ans, dans un accident de la circulation à Abidjan. « C’est un hommage mérité. Arafat est mon neveu. C’est le fils de ma petite sœur Tina Glamour. J’ai décidé de lui faire une dédicace en reprenant sa première chanson, Jonathan », confie Reine Pélagie. Le titre est chantée en Français et en Gouro.

Le single, baptisé « Kama Kokodji » (le sel de mer de l’Afrique), sortira en France chez Iman Production et sera disponible sur toutes les plateformes de téléchargement. Par ailleurs, dans le cadre de la célébration de ses 40 ans de carrière, une série de spectacles est prévue en France et en Côte d’Ivoire, pour permettre aux admiratrices et admirateurs de l’artiste de communier avec leur idole.

Dans son prochain album, Reine Pélagie reste fidèle à ses convictions. Elle invite une fois de plus le peuple africain à l’unité et exprime son optimisme quant à l’avenir de l’Afrique, un continent en proie aux guerres, maladies et autres misères qui ne favorisent pas l’épanouissement de son peuple. Dans le titre Kokodji, chanté en bambara et en français, elle proclame à juste titre : « un jour… Petit à petit, l’oiseau fait son nid. »

Résolument engagée en faveur de l’émancipation du peuple noir, l’artiste déclarait dans une interview accordée récemment à La Dépêche d’Abidjan : « L’unité de l’Afrique est possible avec tous les fils de l’Afrique. Mais c’est maintenant que les Africains doivent se décider. C’est l’Afrique qui vend l’Afrique. Il faut assainir le continent. Les Noirs ne sont en Paix nulle part dans le monde. Même les Noirs de peau plus claire détestent les autres Noirs. Pourquoi ? Cependant, les Noirs sont-ils conscients de leur condition ? Je ne crois pas. On les humilie, on les maltraite, on les piétine, on viole leurs droits, mais cela ne les interpelle pas. L’Africain a oublié sa vraie culture alors que tout part de chez lui. Les religions dites révélées s’inspirent des croyances africaines. L’Afrique est le berceau de la civilisation. »

La chanteuse, dont le premier album, AZA, a été mis en vente en Côte d’Ivoire le 24 septembre 1980, enregistre cette oeuvre pour ses 40 ans de carrière. L’artiste donnera un concert en 2023 pour célébrer sa carrière avec ses fans.

Indy Akim, à Paris 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici