Accueil Cinéma Fat Touré, la femme qui ne s’assoit pas

Fat Touré, la femme qui ne s’assoit pas

22123
0

Révélée sur les ‘’T’’ grâce à sa démarche gracieuse et féline, Fat Touré, après les succès récoltés dans sa carrière de mannequin, s’est reconvertie. Une reconversion dans diverses activités du show-biz. Et le cinéma reste de loin ce qui l’occupe beaucoup plus. Et pour cause.

Dans le 7e art, les bonnes nouvelles ont commencé à arriver. Le 13 novembre dernier à Ouagadougou, Fat Touré a été sacrée Meilleure Actrice de l’Afrique de l’Ouest par les Sotigui Awards 2021. Une belle récompense que lui vaut son rôle dans le film “Le ticket à tout prix” d’Alain Guikou.

Alors qu’elle était en lice avec la Sénégalaise Fatou Jupiter Touré et le Burkinabè Désiré Yaméogo, l’actrice ivoirienne est montée sur la plus haute marche du podium. « C’était extraordinaire car j’étais honorée dans un autre pays devant d’autres acteurs qui viennent de différents pays. Les Sotigui Awards mettent véritablement en relief les acteurs. J’étais heureuse d’avoir reçu ce prix pour mon pays de cœur, la Côte d’Ivoire », s’exclame encore aujourd’hui Fat Touré. « Ça a été une sorte de consécration pour moi. Car je viens de commencer le cinéma et être saluée par une telle récompense, m’a fortement réjouie », ajoute-t-elle.

Au fil des films et des séries, cette jeune femme démontre ses talents d’actrice. Et ce prix couronne aussi tout le travail qu’elle a effectué jusque-là ; notamment, son jeu remarquable dans la série « Les coups de la vie » diffusée sur la chaîne A+ Ivoire. En s’appropriant parfaitement le rôle de Manzan, la belle-mère acariâtre et méchante, Fat a réussi à se métamorphoser de manière remarquable. Ce qui a conquis plus d’un téléspectateur.

Personne ne l’attendait dans ce rôle de mère méchante, carrément opposé à sa personnalité. « Les retours étaient bons et j’ai été très contente. Dans les commentaires sur les réseaux sociaux, les internautes ont souvent oublié que c’était juste un film. On m’a traitée de méchante», révèle-t-elle.

C’est avec la série ‘’Cacao’’ sur Canal+ que Fat a été révélée à l’international, en 2020. En 2021, elle a beaucoup tourné dans de nombreux films et séries qui sont déjà sortis et d’autres qui arrivent bientôt. Elle a aussi fait beaucoup de plateaux télé où elle a notamment évoqué sa vie hors mannequinat professionnel.

A côté du cinéma, elle n’a pas cessé ses activités dans la mode. En décembre dernier, elle était l’égérie d’Uniwax pour un nouveau pagne. Quelques participations à des défilés l’ont amenée à trahir un serment fait quelques années en arrière. «Finalement, je suis top model à vie vue les sollicitations ! Il y a quelques années, j’avais dit que j’arrêtais carrément le T, que je ne défilais plus. Mais cette année, j’ai fait des prestations en tant que mannequin ou modèle photo pour de grands stylistes qui me voulaient. J’ai fait des exceptions », avoue la fille d’Adjamé. Pour la pub et les shootings-photos, elle continue car dit-elle, « ça ne prend pas de temps ».

Journaliste de formation, le top model s’essaie aussi à la présentation de cérémonie. Elle a notamment été maîtresse de cérémonie à de grands évènements comme les nouvelles sorties chez Kia Motors. Sans oublier le lancement du Festival international de mode africaine (Fima) 2021 à Abidjan, le Plateau Fashion Street, des dîners gala… Elle a aussi produit et présenté sur la TV d’Orange, la 2e saison de l’émission ‘’Une étoile, une histoire’’.

Comme on le voit, la vie professionnelle de Fat Touré est pleine et entière. Mais elle ne s’arrête pas là. « Je n’attends pas. Je ne m’assois pas. Je fonce. J’aime travailler. Ma mère me dit souvent que j’ai une vie d’homme », révèle-t-elle. « Je crois en moi, en mes capacités et je mets beaucoup Dieu en tout ce que je fais ».

O. A. Kader

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici