2007-2017, le Femua a 10 ans déjà. Après le premier rendez-vous de Paris le mois dernier, Abidjan a abrité le jeudi dernier le lancement du Femua 10. Ce fut un véritable lancement-spectacle à l’institut français, pour cette nouvelle édition du Festival des musiques urbaines d’Anoumabo. Qui coïncide cette année avec le 10e anniversaire de cet événement populaire devenu l’un des plus grands festivals du continent.

A ce show de lancement, l’ex-CCF a drainé du beau monde. Un panel de personnalités au nombre desquelles la première dame Dominique Ouattara, les ministres Anne Ouloto, Kandia Camara, Maurice Bandaman, l’ambassadeur de France en CI,  ont rehaussé de leur présence la manif.

Le commissaire général du Femua, A’salfo, comme dans un cours magistral, a déballé le contenu  et les grandes articulations du Femua 10, qui va se dérouler  du 25 au 30 Avril prochain à Abidjan et à Adiaké. A’salfo a fait savoir qu’en levée de rideau des festivités 2017 du festival le 25 avril à Anoumabo, une cérémonie d’hommage sera rendue au chef du village Molokai, Papa Wemba. L’artiste a trouvé la mort à la précédente édition du festival, suite à un malaise cardiaque. Un concert live du mythique orchestre Viva la Musica, ainsi qu’une parade de ses héritiers sapeurs sont prévus. Pour les festivités proprement dites, une bonne brochette d’artistes venus des 4 coins du continent, sur les sites d’Anoumabo, l’Institut Français et d’Adiaké, seront en attraction. Pêle-mêle, Singuila, Black M., Tiken Jah, Salif Kéïta, Révolution, Monique Séka, Kiff No Beat, DJ Léo, Nash…. En plus du volet social qui cette année sera encore au cœur des festivités, d’autres activités, telles le Femua Kids et le cross tournoi CEDEAO  réunissant plus de 16 pays, seront au menu. A’salfo, lors de son speech n’a pas manqué de faire le bilan des 10 ans de fonctionnement du Femua «En 10 ans, le Femua a vu la participation de plus de 30 pays d’Afrique, d’Europe et d’Asie. Plus de 250 artistes ont eu à communier avec nos populations. Ce festival a enregistré plus de 2 millions de festivaliers et mobilisé plus de 800 millions de telespectateurs. Il a contribué à créer plus de 1000 emplois et permis à plus de 1200 enfants d’être scolarisés».

Tour à tour, la première dame, les ministres Anne Ouloto et Maurice Bandaman n’ont pas caché leur fierté et leur satisfaction devant le parcours réalisé en 10 ans de Femua. Ils ont tenu à féliciter et encourager le quatuor Magicien à pérenniser ce projet, qui contribue à coup sûr au rayonnement international de la Côte d’Ivoire.

 

Inzah D.

 

Enzo07058354@yahoo.fr

Laissez un commentaire