Accueil Cinéma Festival AfriQuébec Cinéma : A la découverte du 7è art québécois

Festival AfriQuébec Cinéma : A la découverte du 7è art québécois

2283
0

Le film.raconte l’histoire d’un cargo tombé en panne sur le fleuve Saint-Laurent au Québec. Dans la salle des machines, un incident majeur se produit. Traoré, un mécanicien ivoirien, en est injustement accusé. Le bateau est remorqué au chantier maritime de Lévis. Les réparations prendront trois semaines. Dans l’intervalle, l’équipage est hébergé par les habitants.

Traoré aboutit chez Fanny, une jeune mère monoparentale. Petit à petit, la méfiance de la jeune femme face à cet étranger qui lui offre une sorte de soutien paternel s’estompe. Mais quand Traoré est licencié, sans préavis ni dédommagement, et que Fanny comprend qu’elle ne sera pas payée, elle chasse brutalement le marin. Seul, à 10.000 km des siens, Traoré s’enfonce dans l’hiver québécois.

Voilà ainsi résumé ‘’Diego Star’’, un film dramatique québécois de Frédérick Pelletier. La projection du long métrage de 91 minutes a fait la clôture de la première édition de la quinzaine du cinéma québécois en Afrique dénommée ‘’AfriQuébec Cinéma’’ au cinéma Majestic de Yopougon Cosmos le samedi 25 juin 2022.

« En décidant de porter AfriQuébec Cinéma, la quinzaine du cinéma québécois en Afrique, nous avons voulu dans un premier temps rapprocher le Québec et l’Afrique sur le plan culturel. Et dans un second temps, donner au cinéma québécois une autre terre d’expression. Cette initiative de découverte du Québec à travers ses films viendra mettre en exergue, sous toute sa forme, la diversité de la société canadienne en général et québécoise en particulier », a indiqué Dramane Kaboré, le Coordinateur général.

AfriQuébec Cinéma entend mettre en vedette les œuvres des cinéastes québécois tout en rendant accessible le 7e art québécois sur le marché africain. Il donne l’occasion aux cinéphiles africains de situer le Québec sur la carte du monde afin d’approfondir leur passion du cinéma québécois. C’est un véritable projet citoyen qui vise à démocratiser, puis populariser la culture et le cinéma québécois. Le festival est à la fois une initiative d’obédience économique, organisationnelle que culturelle. Il met en valeur les sujets de vie d’une province toujours en mouvement.

Pendant deux semaines, AfriQuébec Cinéma offre un programme et une expérience cinéma variée avec des ateliers d’initiation, des Master class ainsi que des projections encadrées par des formateurs pour tous les âges et toutes les matières. Il donne aux jeunes amoureux du 7e art plus de 20 leçons de cinéma dirigées par des cinéastes canadiens et québécois.

Initialement prévu du 4 au 11 juin à Abidjan, le festival a été perturbé par le décès le 5 juin dernier du cinéaste Kramo-Lanciné Fadika, conseiller spécial et principal organisateur d’AfriQuébec Cinéma. Il s’est finalement tenu sur trois jours pendant lesquels, les cinéphiles ont pu suivre des films qui ont fait la renommée et le succès du cinéma québécois. On peut citer pêle-mêle ‘’Rebelle’’, ‘’Le cœur de madame Sabali’’, ‘’Diego Star’’…

« Au-delà de la projection des films, nous avons voulu d’un évènement panafricain et international qui invite en Côte d’Ivoire, la crème des cinéastes canadiens et québécois. AfriQuebec Cinéma vise à faire mieux connaître et comprendre le cinéma québécois en Afrique, en proposant des projections de films (courts métrages, longs métrages documentaires, de fiction ou d’animation) suivies de débats avec les acteurs clefs du cinéma québécois », souligne l’initiateur Dramane Kaboré. L’évènement sera tournant entre Abidjan et Ouagadougou.

O. A. Kader

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici