Accueil Les News FESTIVAL : CINE DROIT LIBRE, LE 10ÈME CLAP

FESTIVAL : CINE DROIT LIBRE, LE 10ÈME CLAP

72
0

Du 14 au 17 novembre, le cœur d’Abidjan va battre au rythme du cinéma. Ce sera spécialement les films documentaires sur les droits humains. Dénommé Ciné Droit Libre, ce festival sera à 10è clap dans la capitale économique. Cette année, Ciné Connexion qui pilote l’évènement a axé sa réflexion sur la justice en Afrique ; d’où le thème évocateur du festival sous forme d’interpellation : ‘’Justice, levez-vous !’’. C’est autour de ce thème que le casting propose plusieurs films sur des sujets divers. Il y a, pêle-mêle, ‘’Le tribunal sur le Congo’’ de Milo Rau, ‘’Ils n’ont pas choisi…’’ de Luc Damiba et Gidéon Vink, ‘’Kinshasa Makambo’’  de Dieudo Hamadi, ‘’Malaria Business’’ de Bernard Crutzen, ‘’Lendemains incertains’’ d’Eddy Munyaneza, ‘’La République des corrompus’’  de Salam Zampaligre, ‘’Bienvenue à la Maco’’, Papa François’’  de Janusz Mrozowski, ‘’Reggae ivoirien : le difficile héritage de la jeune génération’’ de Désiré Téhua  ou ‘’Wake Up Gambia’’ d’Amnesty International. Tous ces films sont repartis dans plusieurs lieux de projections comme le Goethe Institut, l’Institut Français de Côte d’Ivoire, Bingerville, Yopougon ou le village d’Agbabou à Port-Bouët. En plus des salles, le festival se déroulera aussi en plein air. Des établissements secondaires recevront également des projections. L’autre ingrédient intéressant du menu de ‘’Ciné Droit Libre Abidjan 2018’’, ce sont les formations avec les Masters Class. Il y aura également des panels dont les intervenants pressentis sont Mme Samira Daoud, Sous-Directrice adjointe d’Amnesty International pour l’Afrique de l’ouest et du centre, Me Aimée Zébéyoux, secrétaire d’Etat auprès du ministre de la Justice en charge des Droits humains, Eric-Aimé Sémien, président de l’Observatoire ivoirien des Droits de l’Homme (OIDH), Me Drissa Traoré, président d’honneur du Mouvement ivoirien des Droits humains (MIDH), Fatimata Diabaté, SG de l’Association des femmes juristes de Côte d’Ivoire.

 

A ce 10è anniversaire du festival de cinéma sur les droits humains et la liberté d’expression en Côte d’Ivoire, les organisateurs touchent plusieurs secteurs de l’art pour rendre la fête plus complète. Les spectateurs s’instruiront ainsi avec du Flash Mob c’est-à-dire du théâtre dans un quartier d’Abidjan autour de la question de justice. La représentation sera assurée par la compagnie Dumanlé. Ils s’égayeront également au happy end signé Alain Tailly au cours du concert de clôture. Le poète et parolier ivoirien présentera le samedi 17 novembre 2018 à 21h, au Goethe-Institut, un show dénommé « Enfantijazz », autour du thème : « Justice, Levez-vous ».

Ciné Droit Libre Abidjan est organisé par Ciné Connexion, la structure du journaliste Yacouba Sangaré, en collaboration avec SemFilms et le Goethe Institut Abidjan. L’édition 2018 est parrainée par Me Aimée Zébéyoux, Secrétaire d’Etat auprès du ministre de la Justice en charge des Droits humains. Le festival Ciné Droit Libre est un festival alternatif consacré aux films sur les droits humains et la liberté d’expression en Afrique. Il a été créé en 2005 à Ouaga par Semfilms. Après la capitale burkinabè, Ciné Droit Libre existe aussi à Abidjan, Dakar et Bamako. Il s’illustre comme l’un des plus grands festivals de cinéma sur les droits humains en Afrique subsaharienne. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici