Il l’a fait ! Gims a mis le feu au stade de France samedi soir devant 72.000 personnes venues assister à ce concert historique. Il en était ému mais heureux d’avoir réussi à remplir ce stade.

Plus qu’un rêve, c’était un énorme pari : jouer au stade de France, une enceinte de plus de 70.000 places. Et quand, deux jours avant le spectacle, le stade affichait complet, le pari était gagné pour ce chanteur d’origine congolaise, le premier rappeur à remplir le stade de France. Et c’est avec fierté qu’il a déclaré à RFI, «Ce n’est pas seulement mon stade à moi. C’est le stade d’un Congolais qui n’est pas Français, qui est arrivé ici clandestinement et qui remplit le Stade de France. Le premier Congolais, le premier rappeur, chanteur, afro, RnB, ce qu’on veut. Et ça, c’est une victoire en soi». Une revanche aussi pour lui. Car, on se vient qu’en avril 2016, en ce même lieu, il a joué sous les sifflés du public, en ouverture de la finale de la coupe de la Ligue (PSG-Lille).

 

Samedi soir, il pouvait donc célébrer cette victoire comme il se doit. En vrai Congolais bon teint, bon sapeur, il arrive suscène habillé d’une veste Louis Vuitton avec pas moins de trois petits sacs sur les côtés. Et c’est d’ailleurs sans surprise qu’il démarre son spectacle par le tube à la gloire des sapeurs congolais, ‘’Sapés comme jamais’’. Commencent alors deux heures de show non stop au cours desquelles il égrènera tous ses succès. On verra passer également sur la scène avec lui des artistes invités tels Kendji Girac, le duo Slimane et Vitaa, Bedjik, le rappeur marseillais Alonzo avec Dadju, Orelsan. Puis, vient le moment où les membres de Sexion d’Assaut, un par un, arrivent sur scène comme pour reconstituer le groupe. Ils interprètent leurs premiers succès : ‘’Disque d’Or’’, ‘’ Ma direction’’, ‘’Désolé’’. Seul absent, Black M.

Ce sont d’abord cinq artistes qui ont démarré cette soirée pour bien chauffer son public en attendant l’arrivée du maître. Il s’agit de RK, Gradur, Vegedream, Heuss L’enfoiré et H Magnum qui ont enflammé les spectateurs. Ensuite, c’était au tour du frère de l’artiste, Dadju d’assurer la première partie. « Vous allez faire partie de l’histoire avec nous», dira-t-il au public.

C’est avec beaucoup d’émotion qu’à la fin Gims a remercié les 72.000 personnes rassemblées samedi au stade de France. « Stade de France, j’ai quelque chose à te dire : MERCI ! Chacune des 72 000 personnes ici ce soir va rester dans mon cœur ! » a-t-il lancé. Une soirée de consécration pour ce chanteur qui a enchainé les succès ces dernières années et dont le 3ème album (‘’Ceinture noire’’) est déjà certifié disque de Diamant (plus de 500 000 exemplaires vendus). Beau final aussi pour sa tournée ‘’Fuego Tour’’. Après ça (comme il l’avait déjà annoncé), Gims peut s’arrêter, faire une pause dans sa carrière, se consacrer à sa famille et à d’autres projets personnels.

Une correspondance de L. Béniko

Laissez un commentaire