La joie de vivre transparaissait sur les robes sublimes, éblouissantes et colorées qu’arboraient les mannequins et les présentatrices de la soirée d’hommage artistique à Eloi Sessou, décédé le 22 août dernier au CHU d’Abidjan-Cocody. C’est vrai que ses vêtements dégageaient un air de fête. Mais avec l’atmosphère lourde et pesante qui régnait dans cette salle d’Azalai Hôtel d’Abidjan Marcory ce 7 septembre, le contraste était saisissant. Et l’émotion emplissait l’air au fil de la soirée. Notamment quand les Divas, terme par lequel Eloi appelait ses mannequins, défilaient les yeux remplis de larmes. Certaines sanglotaient en marchant ; d’autres s’effondraient… jusqu’au moment où, Konnie Touré, qui avait pris (difficilement) le relai de Yves de Mbella à la présentation, a fondu en larmes à son tour ; et l’une des choristes de l’orchestre de service, submergée par l’émotion, a poussé littéralement des sanglots devant le micro.

Sur les écrans, les témoignages des proches du styliste se succédaient. Les membres de sa famille, ses collègues ou ses amis, tous étaient unanimes : Eloi était un couturier talentueux, professionnel, un homme respectueux, aimable, jovial… Il y avait aussi des messages écrits d’amis lointains qui soulignaient également le caractère joyeux, discret mais grand travailleur du stylise arraché prématurément aux siens à 42 ans.

Dans la salle, certaines dames fidèles comme Mme Mabri Toikeusse, Mme Monique Allou et le top model Fatim Sydney faisaient des témoignages en direct. Parmi elles, l’animatrice de l’émission C’MIDI, Caroline Dasylva avec qui Eloi Sessou a collaboré sur le magazine de midi de la RTI. «… Mon plus grand regret, c’est qu’on n’a pas fait la Spéciale Eloi Sessou avant qu’il ne parte. C’était en projet, mais dommage ! », a regretté la patronne de la ‘’CaroGang’’.
Cet hommage à Eloi Sesou était organisé par l’association des créateurs de mode de Côte d’Ivoire (ACM-CI). Et dans son speech introductif, Nadia Druide, sa présidente, a conclu son propos en disant : « ce sourire (d’Eloi : ndlr) que nous reverrons plus. Hélas ! » Et comme Eloi était connu pour sublimer les femmes avec une extrême précision dans les tenues et qu’il était l’habilleur officiel de Miss Côte d’Ivoire, des anciennes reines de la beauté ivoirienne ont également défilé à cette ultime soirée. Idem pour des mannequins hommes qui ont aussi montré la touche masculine d’Eloi.

L’habillage musical de la soirée était assuré par un orchestre, Onel Mala, Elodie, Tour2Garde, Josée Delatour et Mike Alabi. C’est par un timide triomphe post mortem que le public a quitté la salle. Et, avec certainement dans la tête, cette phrase de la présentatrice Jessica Bamba : « Eloi vivra en nous à jamais ! »

O. A. Kader

Laissez un commentaire