Accueil Causerie Hôtel Emma Lohouès : le propriétaire révèle toute l’histoire

Hôtel Emma Lohouès : le propriétaire révèle toute l’histoire

27577
0

Une image. Et une tonne de commentaires, de likes et de partages. En février 2022, c’est Emma Lohouès elle-même qui a publié l’image d’un hôtel en Guinée, baptisé de son nom : Hôtel Emma Lohouès. Le cliché est vite devenu viral, suscitant la curiosité et une avalanche de commentaires. Sauf que l’on n’a jamais su qui est derrière cet établissement à l’appellation particulière, situé au quartier Lambanyi de Conakry, la capitale guinéenne.

Samedi 11 juin, Top Visages Live est entré en contact avec le fondateur de l’hôtel. Il s’agit d’un homme d’affaires du nom d’Augustin Moamy. Cet entrepreneur, président du club de football Karana FC est aussi un philanthrope discret qui connaît la Côte d’Ivoire où il séjourne régulièrement. Un pays qu’il adore, tout comme ses peoples. À l’image de l’actrice Emma Lohouès. Dans cet entretien, Augustin Maomy parle de son établissement. Surtout, il explique pourquoi l’établissement s’appelle ‘‘Hôtel Emma Lohouès’’.

Augustin Moamy, propriétaire de l’Hôtel Emma Lohouès.

Qui êtes-vous ? Pour ceux qui vous découvrent maintenant…
– Je suis Augustin Maomy, un jeune entrepreneur en Guinée.

Quel est le lien entre votre hôtel et Emma Lohouès, au point de l’avoir baptisé de son nom ?
– Je dirais que c’est mon admiration pour elle. Emma Lohouès est quelqu’un que j’aime beaucoup : sa façon de faire, sa mentalité, et surtout sa joie de vivre. Moi, j’aime la joie et elle a une façon de vivre que j’apprécie beaucoup. C’est aussi une femme qui se bat. J’aime cet esprit. Je la trouve généreuse. Il est vrai que moi je suis un homme, mais on a les mêmes sensibilités à ce niveau. On vit aussi les mêmes réalités. On a pratiquement la même façon de vivre. Donc les mêmes soucis. Malheureusement dans cette vie, plus on est gentil, plus on rencontre des adversités. Ainsi va la vie. Emma a une certaine positive attitude que j’adore. Parce que moi-même je suis très positif dans la tête.

C’est seulement ça ?
– Je la suis de près depuis longtemps, c’est vrai. Elle ne me connaît pas, en tant que le propriétaire de l’hôtel qui porte son nom. On s’est vu plusieurs fois, à Abidjan où je viens régulièrement.

Il y a eu un contact ?
– Je suis de nature réservé, je n’aime pas trop me faire voir. Donc, on s’est vus. On a déjà échangé, mais ce n’était pas autour de ce sujet. Je ne sais même pas si elle se souviendra de moi.


– Je l’apprécie beaucoup, surtout pour son positivisme. Elle se bat bien. En baptisant mon coin de son nom, c’est ma façon de la soutenir ici, en Guinée. La faire connaître d’avantage. Ici, quand les gens viennent, ils découvrent ses photos. J’essaie aussi de sensibiliser les jeunes femmes au travail à partir de son exemple.

Que trouve-t-on à l’hôtel Emma Lohouès ?
– C’est un établissement de 15 chambres. On a un lounge, un bar américain, un plein-air, un restaurant. Les cuisinières viennent de la Côte d’Ivoire. C’est là-bas que je les ai recrutées pour les faire venir les ici. Donc, on a des plats africains avec des spécialités ivoiriennes notamment. Ce n’est pas un hôtel 5 étoiles, mais le lieu est propre. On met l’accent sur l’hygiène et le service afin de satisfaire les clients, leur assurer un agréable séjour ici.

En février dernier, savez-vous qu’Emma a vu les images de l’établissement et qu’elle les a partagées sur ses réseaux sociaux ?
– Oui, j’avais vu sa publication. Tout récemment, elle est venue à Conakry. J’ai essayé de la rencontrer sur place, mais ça n’a pas été possible. Les gens qui l’ont invitée ici n’ont pas été très coopératifs. Bon, après j’ai laissé tomber. Je me suis dit, de toutes les façons, je n’ai pas fait ça pour quelque chose en retour, pour me faire voir ou tirer profit derrière. J’ai fait ça parce que c’est une personne que j’adore. C’est tout.

Que lui diriez-vous si vous la rencontriez ?
– C’est de lui dire de continuer sur cet élan. Il ne faut pas qu’elle se laisse déstabiliser ou gagner par le découragement, suite aux médisances. Il y a tellement de coups-bas dans la vie, comme je l’ai dit plus haut. C’est un peu ce que je vis aussi. A la différence que moi je ne suis pas médiatisé. Compte tenu de mes activités, je suis une personne qui est toujours en contact avec les autres. Mais on raconte toujours sur moi des choses qui font mal. Mais ainsi va la vie. Ça ne doit pas nous déséquilibrer ou nous pousser à agir hors de nous. Donc, mon message que je lui adresse est de rester forte. Elle est sur un très bon chemin. Les critiques, les méchancetés, c’est de la nature des hommes. Ça ne finit jamais.

‘‘Un studio d’enregistrement qui sera appelé Studio Emma Lohouès’’

Si vous devriez passer une journée en sa compagnie, ce serait où ?
– Bon, personnellement, ce n’est pas mon truc, le fait d’être vu. Mais les fans ici seraient très contents de la voir. Les clients de l’établissement demandent souvent quand elle viendra ? Est-ce qu’elle arrivera ici ? Comme je le dis, personnellement, je suis tout le temps à Abidjan où je la vois souvent. Mais elle ne sait pas que c’est moi. Certainement, les clients seront très contents de la voir faire un tour dans le coin. Parce qu’elle a beaucoup de fans ici aussi, en Guinée.

Augustin Moamy en compagnie du footballeur ivoirien Franck Kessié.

Y a-t-il une chambre spéciale Emma Lohouès ?
– Non. Par contre, je suis en train de faire un studio d’enregistrement. Il est situé dans l’enceinte et il sera appelé Studio d’enregistrement Emma Lohouès. A Conakry. Ce sera vraiment spécial.

Est-ce qu’on trouve aussi des photos ou des portraits d’Emma, dans votre maison ?
– Chez moi ? Non. Cependant, dans l’hôtel oui, il y a ses photos. Mais pas à la maison. Chez moi, c’est ma photo, celle de mon épouse et de mes enfants.

Sauf autorisation de la Rédaction de Top visages Live, la reprise des articles de ce site internet est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.

François Yéo

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici