C’est dans la nuit du 30 au 31 mars 2018 que Désiré Claver Guinon alias Dezy Champion est décédé à la suite d’une crise d’AVC. Deux ans après sa disparition, sa famille est encore sous le choc. Son fils ainé, Ephrem Guinon, lui a adressé un message sur les réseaux sociaux, une phrase pour exprimer la douleur de son absence : « Deux ans maintenant qu’il y a un vide au milieu de nous », a-t-il écrit. Avec, à côté, une photo de son père et de ses frères et sœurs.

Egalement sur la page Facebook de Affiba Hermine, la même douleur est ressentie chez celle qui est la mère des deux enfants de Dezy. Elle y a relate les premiers moments de la disparition brutale de l’homme avec qui elle a partagé plusieurs années de sa vie.

 

C’est avec un groupe ‘’wôyô’’ au milieu des années 90 que, dans les animations à des veillées funéraires, que Désiré Claver Guinon a acquis le titre de champion. Dans la nuit du 30 mars 2018, c’est lors d’une veillée funèbre que Dezy Champion a été pris d’un malaise qui causera sa mort.

Il fait son entrée sur la grande scène du show-biz en 1999 avec Courage, son premier album. Mais c’est Orphelin, son deuxième disque, qui le propulsera vers les sommets du zouglou. Par la même occasion, cet album finit par convaincre tout le monde et démontre les qualités de champion de Dezy. Suivra ensuite J’ai pleuré qui précéda ses ennuis avec la justice. Condamné à la prison, il en sortira quelque temps plus tard complètement changé à l’intérieur de lui. Né de nouveau derrière les barreaux, il est spirituellement transformé. En témoigne son 4è album sorti en 2005 : C’est Dieu qui décide.

Finalement, Dezy Champion devient pasteur Désiré Guinon et commence l’œuvre de Dieu dans son église Armée Royale, à Yopougon. Il sortira un album Mon jubilé qui sera le dernier avant sa disparition. En 20 années de carrière, ‘’le Ronaldo du Zouglou’’ aura sorti 7 albums. Les derniers jours de sa vie, il les passe avec Noëlle Guinon.

Charly Légende

Laissez un commentaire