Jesse Sahbi et Peter One étaient au Festival International de Musique POP à Montréal ce week-end. Dans une salle du Rialto Hall pleine à craquer, le duo de musiciens a offert un véritable récital.

Depuis qu’ils vivent et se produisent sur le territoire américain, c’est la première fois que Jesse Sahbi et Peter One sortaient des Etats-Unis pour aller jouer au Canada. Et pour ce premier concert à Montréal, ils étaient en terrain inconnu. Du moins, c’est qu’ils pensaient. Mais il y a bien longtemps que leurs succès les ont précédés un peu partout dans le moment. Et ils vont le vérifier. Samedi soir, ils démarrent prudemment leur concert dans la pure tradition américaine. Avec une entrée douce, acoustique, folk song. Mais du folk chanté en gouro, avec quelques mots en anglais. L’accueil est incroyable. L’ovation nourrie du public les conforte. Les choses sérieuses pouvaient alors commencer. D’abord avec ‘’Clipo clipo’’, puis ‘’Minmalé’’, pour mieux imprimer leur identité ivoirienne. Puis, ils enchaînent (accompagnés par l’orchestre) avec des chansons qui enflamment la salle : ‘’Katin’’, ‘’Apartheid’’, ‘’African Chant’’ et d’autres titres dansants dont quelques nouvelles chansons comme ‘’Tchanzan’’, ‘’Sah Bi Germain’’. Le public emballé et debout ne peut plus rester en place. Il en sera ainsi jusqu’au final avec la chanson ‘’Barata’’ que le public chantera avec eux. Un spectacle chaleureux et beau dont les festivaliers se souviendront.

Rendez-vous annuel de musique POP, le Festival international de Montréal a pris fin dimanche. Il a vu passer cette année encore plusieurs dizaines de musiciens et des centaines d’acteurs de l’industrie musicale. Les festivaliers ont pu apprécier plusieurs genres musicaux, entre autres, indie rock, folk, électro, hip hop, punk, R&B.

J-J. Mike

Laissez un commentaire