Jeudi 22 août 2019, dans la matinée, la rumeur du décès d’Eloi Sessou fait le tour d’Abidjan et des réseaux sociaux. Ses collègues et ses amis sont assaillis de questions. Puis, de fil en aiguille, la rumeur s’est malheureusement confirmée et la triste nouvelle est tombée tel un coup de tonnerre vers la fin de la matinée. Le styliste-modéliste Eloi Sessou a quitté le monde des vivants. Tristesse ! Oh Tristesse !

Ce samedi 22 août 2020, cela fait un an jour pour jour que le talentueux couturier est parti dans l’au-delà. Pour commémorer ce premier anniversaire de sa disparition, sa famille et ses amis vont lui rendre hommage. Ce sera une sorte de journée du souvenir en hommage à l’illustre disparu.

La journée sera habillée d’une mosaïque d’activités. Dans la matinée de ce samedi 22 août, ça commencera par une messe à la chapelle de l’université UCAO à Cocody, près du lycée Ste-Marie.

Ensuite, suivra une visite au cimetière de Grand-Bassam où parents et amis iront s’incliner sur la dernière demeure de l’ancien habilleur des Miss.

Plus tard, le public revivra le travail d’artiste du créateur à l’occasion d’une exposition de ses œuvres au Musée du Costume de la ville historique. Tout s’achèvera par un cocktail qui sera servi à la fin de la visite de l’expo.

Eloi Sessou, c’est près de 20 ans d’une remarquable carrière de styliste-modéliste commencée sur les bancs de l’université d’Abidjan dans le département de Physique-Chimie. Son décès subi le 22 août 2019 à la suite d’un mal pernicieux qui le rongeait depuis 5 mois, a mis brusquement fin à un grand et beau parcours international dont il rêvait.

Dans le milieu de couture, il était un brillant créateur. Il a participé à de grands évènements de mode comme le FIMA au Niger, Afrik Fashion Show et Yéhé en Côte d’Ivoire, Mod’Afrique au Burkina Faso… Eloi Sessou a été aussi l’habilleur officiel de Miss Côte d’Ivoire et de Miss CEDEAO pendant de nombreuses années.

Hors des podiums et de sa maison de couture, Eloi Sessou était un homme doux, gentil et sensible à la souffrance de son prochain. Chrétien, il était évidemment très croyant et était membre d’une chorale aux 220 Logts, à Adjamé. Son plus précieux trésor, c’était sa famille qu’il protégeait et dont il ne soufflait jamais mot. Sa disparition a laissé un grand vide. Repose en paix Eloi !

O. A. Kader

Laissez un commentaire