Accueil Les News Julie Mabéa : Le retour de la Joconde

Julie Mabéa : Le retour de la Joconde

13
0

Julie Mabéa revient. Après un long silence, la chanteuse arrive avec ‘’Amour 4G’’, une belle chanson qui annonce un album à sortir bientôt. C’est le grand retour de la Joconde des 18 Montagnes.

Plus on avance, plus on perd les bonnes valeurs, celles de l’amour par exemple. Notamment, à cause d’un petit appareil qui, sans qu’on ne s’en rende compte, nous éloigne (physiquement) les uns des autres : le smartphone. Il est en train d’éteindre insidieusement la chaleur de l’amour familial, l’amour du couple… C’est ce qui a amené Julie à pousser un cri d’alarme sous la forme d’une chanson appelée ‘’Amour 4G’’. «Aujourd’hui, l’amour est devenu virtuel, dit-elle. Et puis, tout se passe sur le téléphone portable. Le téléphone est devenu le centre d’intérêt pour tous. Même à table, monsieur, madame, les enfants, chacun est branché sur son téléphone. Tout le monde est préoccupé par ce qui se passe sur Facebook, Instagram, etc. au lieu de s’occuper des gens qui sont à coté.» Toutes choses qui font dire à la chanteuse que le smartphone «est à la fois utile et destructeur pour les couples». En d’autres termes, le mobile est en train de tuer l’amour. Il est peut-être temps de faire attention.

‘’Amour 4G’’, cette belle chanson dont le tournage du clip vidéo a été bouclé il y a quelques jours, sera disponible bientôt en prélude à la sortie de l’album ‘’Pile ou face’’ prévue pour avril prochain.

C’est le sixième disque d’une carrière qui a commencé véritablement en 1991 avec la publication de ‘’Lékiné Facile’’ (de l’album ‘’Digne Afrique’’). Morceau imposé à l’émission Variétoscope de la RTI la même année, cette chanson a révélé Julie Mabéa au public ivoirien et africain. Dès lors, la fille de Yèleu et des 18 montagnes pouvait entrer dans l’arène musicale par la grande porte.

 

Et les premiers, à cette époque, à croire en ses qualités s’appellent Raymond Akishy et un certain Henri Kattié, tous deux réunis dans une structure appelée alors Raykat Productions, à Paris. Ce sont eux qui présentent Julie à Bamba Yang, un des plus grands musiciens-arrangeurs ivoiriens en France. Et depuis, pas un album de la chanteuse n’a été réalisé sans la griffe de Yang. «C’est un grand homme de la musique, se réjouit Julie. Bamba Yang, c’est vraiment géant ! Le travail qu’il fait avec moi, mais aussi avec de grands noms de la musique internationale, c’est extraordinaire !» Quand on a la chance de travailler avec un dinosaure comme Bamba, pourquoi le quitter ? Ainsi donc, avec le maître, elle a enregistré plusieurs disques dont ‘’Suzy Bayom’’ (1994), ‘’Yema la vie’’ (1996), ’’Bassonga’’ (1998). Et le prochain (Pile ou face) qui s’annonce déjà tonitruant.

Par M. Jésus

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici