Là-bas, aux Etats-Unis où il séjourne actuellement, les choses se passent plutôt bien pour Dj Kérozen. On peut même le dire, plus que du super, le kérosène carbure fort. Et même hors de la scène, comme ici à San Francisco, les Américains et les Américaines veulent leurs photos selfies avec lui. Pour le jeune chanteur, pétrole du village devenu kérosène, c’est « la victoire. La remontada », comme il le dit lui-même. Humm !… Ivoirien !

 R. J.

Laissez un commentaire