Kerozen a le vent en poupe en ce moment. Après son dernier concert et le succès éclatant au Palais de la culture, le 3 avril, le chanteur vient d’être sollicité pour la campagne présidentielle au Bénin. Le président Patrice Talon, candidat à sa propre succession l’a, en effet, invité à participer à sa campagne.

L’enfant de Yopougon-Siporex se prépare à y aller. Pour l’occasion, il vient de réaliser une autre version de son titre  »Tu seras élevé », en l’honneur du président Talon. Cette chanson sera l’hymne pour les différents meetings du président sortant qui brigue un second mandat.

Déjà, ce soutien de l’artiste ivoirien fait grand bruit. Un soutien interprété diversement au Bénin. Surtout du côté de l’opposition qui ne le ménage pas et estime que Kerozen s’est immiscé dans une politique étrangère. « Soutien à l’aveuglette à Patrice Talon. Kerozen DJ de la Côte d’Ivoire cherche gombo facile à Cotonou », a titré à la Une le tabloïd Le Politique dans sa parution du mercredi 7 avril.

« Je ne vais pas répondre à tout ça. J’ai vu pire que ça. Je suis serein, car mon Dieu est grand. Je fais mon travail, et je suis aimé par plusieurs présidents africains », a réagi Kero, après avoir vu la page de couverture. Après avoir pris connaissance de l’article, il a quand même tenu à préciser : « Je suis en enfant de Dieu. Mon Dieu m’ouvre une grande porte, je ne vais pas refuser ! Sinon, je n’adore pas le vrai Dieu. Un président de la république t’appelle pour un service et tu vas refuser ? Je ne vois pas les choses comme ça ! Toute autorité est établie par Dieu. Et ça, moi je respecte ce principe divin », dit-il d’un air très sérieux.

Et de poursuivre : « Je suis le fils du Président Patrice Talon et de son épouse, Claudine Talon. Le couple présidentiel aime et apprécie mes chansons. Je n’ai pas pris un centime pour produire la chanson. Je l’ai fait pour accompagner le Président Patrice Talon dans sa campagne présidentielle ».

Charly Légende

Laissez un commentaire