Il se nomme David Liebensohn. Et il affirme qu’en 2014, il a signé un contrat avec Kim Kardashian pour créer ses ‘’Kimojis’’. Selon lui, l’accord prévoyait qu’il touche 60 % des bénéfices. Mais, il semble que le contrat n’a pas été respecté par la star des téléréalités. Aujourd’hui, le développeur de ces émoticones appelés ‘’kimojis’’ réclame 100 millions de dollars (58 milliards de francs cfa).

C’est en décembre 2015 que Kim Kardashian a fait le lancement de ces kimojis (contraction entre son propre prénom et le mot ‘’emoji’’), des émoticones pour téléphone mobile, à son effigie. Il y a des ‘’emojis’’ de Kim enceinte, en train de se maquiller, etc. et même des ‘’emojis’’ de grosses fesses.
Plus de trois ans après le lancement de cette opération, l’homme qui a développé cette application porte plainte pour non respect du contrat et fraude. Et il estime que les profits qu’il aurait pu réaliser grâce à la vente de ces émojis s’élèvent à 100 millions de dollars.
Affaire à suivre.

R. J.

Laissez un commentaire