En 2018, le magazine américain Forbes avait mis en couverture Kylie Jenner (21 ans alors) comme étant la plus jeune milliardaire de l’histoire. Près de deux ans après, il l’accuse d’avoir menti sur les chiffres.

Kylie Jenner aurait-elle donc menti ? Si l’on s’en tient aux déclarations du magazine Forbes, la benjamine du clan Kardashian-Jenner a triché sur toute la ligne. Aujourd’hui, il l’accuse d’avoir « gonflé la taille et le succès de son entreprise pendant des années ».

Tout est parti des déclarations du géant de la beauté Coty, qui a acheté 51 % des parts de l’entreprise de Kylie Jenner pour 600 millions de dollars. Selon eux, et après avoir analysé les chiffres, elle aurait généré des revenus et des bénéfices bien inférieurs aux chiffres annoncés.

Du coup, Forbes a revu ses estimations. Le magazine constate, en effet, que le chiffre d’affaires réalisé en 2018 correspondait seulement au tiers (environ) du montant donné par Kylie Jenner.

C’est pourquoi il accuse également la jeune femme et sa mère, Kris, d’avoir produit des déclarations fiscales falsifiées pour donner à la société une image plus reluisante que ce qu’elle est en réalité.

C’est aussi la raison pour laquelle le vendredi 28 mai, le magazine américain a retiré Kylie Jenner de la liste des milliardaires. La conséquence, c’est que la jeune femme pourrait être poursuivie par la justice. Et dans ce cas, sa mère aussi pourrait être inculpée.

En réaction, sur son compte Twitter, Kylie a dénoncé les «déclarations inexactes» et «affirmations sans preuve» formulées, selon elle, par le magazine.

Pendant ce temps, l’avocat Jan Handzlik, qui s’est exprimé dans les colonnes du Daily Mail, estime qu’elle pourrait faire l’objet d’une enquête pénale par le ministère de la Justice. « Si le ministère de la Justice décide d’en faire une affaire pénale… s’il devait y avoir une condamnation, cela pourrait inclure des peines de prison pour toute personne responsable. »

C. Simba

Laissez un commentaire