Accueil Les News La femme qui a donné naissance à 10 bébés, c’était une fausse...

La femme qui a donné naissance à 10 bébés, c’était une fausse nouvelle

539
0

La nouvelle avait ému le monde entier. Presque tous les médias ont annoncé avec frénésie la nouvelle de la ’’délivrance’’ de la femme sud-africaine qui a donné naissance à dix bébés. Mais voilà que quelques jours après, suite à une enquête officielle, il ressort que cette dame, Gosiame Sithole, n’a pas accouché. Cette histoire de dix bébés n’était donc qu’un gros mensonge. La preuve, aucune photo des soi-disant nouveau-nés n’a été publiée dans aucun média.

En fait, dès la publication de l’information, les responsables de la santé de la province de Gauteng ont déclaré qu’ils n’étaient pas au courant de cet accouchement annoncé comme un record mondial. Dès lors, les autorités ont diligenté une enquête. Les médecins ont établi alors que Mme Sithole n’a pas accouché et même qu’elle n’était pas enceinte ces derniers temps.

Mardi dernier, Piet Rampedi, rédacteur en chef de Pretoria News, le premier journal ayant répandu cette information, a présenté ses excuses. Mais le gouvernement de la province a chargé le procureur d’intenter une action en justice contre Rampedi, le rédacteur en chef et le groupe indépendant.

Le groupe de médias ne s’était pas contenté de publier l’information selon laquelle Mme Sithole avait donné naissance à 10 bébés à l’hôpital universitaire Steve Biko (SBAH). Il a affirmé que le personnel de l’hôpital n’était pas bien préparé pour faire face à une telle situation et accusé les autorités sanitaires provinciales de tenter de dissimuler une négligence médicale.

Dans un communiqué, le gouvernement de la province de Gauteng a qualifié ces accusations de de « fausses, non fondées et qui ne servent qu’à ternir la bonne réputation du Steve Biko Academic Hospital et du gouvernement provincial ».

Quant à Teboho Tsotetsi, le mari de Sithole qui recevait déjà des appels de partout pour des dons aux 10 bébés, il avait déclaré qu’il ne savait pas où se trouvait sa femme. Affirmant qu’il n’avait aucune preuve de la naissance de ces bébés, il avait demandé au public d’arrêter de faire des dons jusqu’à ce que sa femme soit retrouvée. Mme Sithole a été admise à l’hôpital de Tembisa le 18 juin. Selon le porte-parole du gouvernement, elle y sera gardée en observation psychologique pendant un moment encore.

C. Simba

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici