Halima Gadji, l’actrice principale de la série télé sénégalaise ‘’La maîtresse d’un homme marié’’ est triste en ce moment. Depuis quelques jours, sa petite protégée Mariama Diallo est morte. La fille de 10 ans s’est suicidée dix jours seulement après son mariage.

Quelques jours auparavant, Halima avait lancé une alerte sur les réseaux sociaux appelant les organisations de défense des droits de la femme et des droits humains à intervenir pour empêcher le mariage forcé. Car en effet, sa protégée de 10 ans était en train d’être mariée à un homme, dans son pays en Guinée-Conakry. Son appel a-t-il été entendu ? Dans une Afrique (avec des traditions encore vivantes) où les mariages sont décidés par les parents et non par la fille, son appel semble s’être évanoui dans le désert. Mariama a été mariée. Et vu la fin tragique de l’histoire, on imagine bien que la petite n’en voulait pas. A tel point que, dix jours après le mariage, elle a mis fin à ses jours.

Chauffeur de son état, Boubacar Diallo, l’homme qui venait d’épouser Mariama était allé au travail le matin, laissant à la maison ses deux épouses (La première et la petite nouvelle). Un de ses enfants, qui était venu à la maison, a trouvé la porte fermée et lui a rapporté que Mariama n’était pas là. Bouabacar raconte : « Ma femme (la première : ndlr) m’a appelé pour me demander si je suis sorti avec elle. Je lui ai dit que je l’ai laissée à la maison. Immédiatement, j’ai pris mon téléphone pour l’appeler plus de cinq fois, mais elle n’a pas pris son téléphone. C’est ainsi que j’ai décidé de venir voir à la maison. » Quand il arrive chez lui, il trouve la porte de la chambre fermée. « Je suis parti à la fenêtre, j’ai trouvé que là-bas aussi, c’est fermé. J’ai appelé un enfant qui a fait rentrer son doigt pour pousser le crochet. Après, j’ai forcé pour ouvrir la fenêtre, et là, j’ai vu qu’elle est pendue dans la chambre», dit-il.

Quand elle a appris la nouvelle de la mort de la petite Mariama, Halima Gadji n’a pu s’empêcher de poster sur sa page Facebook ce message qui a été repris par plusieurs journaux dakarois : « Je n’ai malheureusement rien pu faire, je suis tellement déçue. Je viens de perdre la moitié de ma vie. La jeune Mariama Diallo, victime de mariage précoce et forcé, se suicide après seulement 10 jours dans son foyer.»

C. Simba

Laissez un commentaire